La civilisation arabe

26

septembre 20, 2012 par Sororité Aryenne


par Brigid Trismegiste

La plupart des historiens s’accordent à assimiler la civilisation arabe à la civilisation islamique, puisque pendant la “période de l’ignorance” antérieure à Mahomet les Arabes , à l’instar des peuples africains noirs, avaient une littérature orale. Nous la ferons donc commencer en 622, année de l’Hégire. Au cours de leur très complexe histoire les Arabes , à plusieurs reprises et en maints endroits, ont , d’un point de vue civilisationnel, d’une part contribué à détruire l’unité de l’ancienne civilisation romaine dans le bassin méditerranéen, d’autre part bénéficié , et fait bénéficier les peuples conquis, d’une remarquable civilisation : Mésopotamie et Turkestan aux X° et XI° siècle, Egypte et Espagne au XII° . Mais cette civilisation n’était en rien originale , elle ne fut jamais que l’adaptation des civilisations byzantines et persanes dans la cadre historique que venait de bouleverser l’islamisme. Dans le domaine intellectuel ( mathématiques , astronomie, alchimie , médecine , philosophie ) les Arabes ne se montrèrent jamais que les disciples des Hindous, des Persans, des Grecs alexandrins, et ce avec un bonheur inégal, se bornant en général à compiler . De même en art, les Arabes empruntèrent les coupoles à la Mésopotamie, à Byzance et à la Perse, et les arcs en plein-cintre à Rome.

Les chiffres de “un” à “neuf” ont été inventés au IVe siècle avant notre ère.

Ils apparaissent dans des insciïptions de Nana Ghât au 3e siècle av.J.-C., mais le principe de position n’y est pas appliqué . La numération de position avec un zéro (qui était un point à l’origine), a été inventé au cours du V° siècle. En 773, arriva à Bagdad une ambassade indienne avec un présent pour le calife Mansour et les savants arabes qui l’entouraient : le calcul et les chiffres. Deux siècles plus tard le mathématicien perse Muhammad ibn Musa al-Khuwârizmi écrivit le premier livre en langue arabe présentant la numération indienne de position au 9e siècle, “Mafâtih al-’Olum” ce qui signifie ”livre de l’addition et de la soustraction d’après le calcul des Indiens” .C’est par cet ouvrage , écrit vers 976, que le calcul indien pénétra dans l’Occident chrétien, où vers l’an 1000, le pape Sylvestre II mit tout le poids de son autorité pour faire reconnaître ce système . Voilà donc la seule et unique raison pour laquelle ces chiffres sont dit “arabes”.

Une autre affabulation récurrente est la civilisation de la péninsule ibérique par les musulmans : dans l’Espagne des Wisigoths , les monastères regorgaient de textes anciens latins et grecs recueillis du temps de l’Empire Romain et laissés sur place , et les clercs n’y eurent jamais besoin de l’aide de quelques “Arabe” que ce soit — tel le calife Al Mansour qui au IX° siècle fit brûler par milliers les manuscrits antiques de la Grande Bibliothèque de Cordoue !

Car si les Arabes perpétuaient d’une certaine façon l’Antiquité classique , il n’en demeure pas moins qu’ils furent bien plus des dépositaires que des créateurs de culture . Or qui avait fondé les prestigieuses civilisations dont ils reprirent les créations? Les Aryens _ du terme sanskrit ārya (avestique, airya) signifiant « excellent, honorable, noble ». _ ces populations de langue indo-européenne qui, vers la fin du IIIe millénaire avant l’ère chrétienne, s’établirent sur le plateau iranien pour pénétrer ensuite dans le Pendjab entre les -XVIII° et – XV° siècles, et qui n’étaient autres que les blonds Hyperboréens, mes ancêtres, qui bâtirent au fil des millénaires les plus puissantes civilisations que connut l’Antiquité, y compris l’Hellade : Homère ne décrit-il pas les principaux guerriers grecs de l’Illiade comme blonds? Et les Troyens étaient des Boréens (des Européens) de même race que leurs adversaires grecs, les Achéens “à la chevelure blonde”, également appelés Argiens (originaire d’Argolide) ou Danéens (descendants du mythique Danaos)

En Egypte, sur le tombeau du roi Sethos Ier , dans la Vallée des Rois ( 1303-1290 avant J.-C.) , se trouve une représentation d’une tribu lybienne, les Temehou : ils sont blonds, ont les yeux bleus et le teint clair, et portent un long manteau ouvert sur le devant et des plumes d’autruche dans les cheveux ; et voici maintenant la fresque ornant le tombeau du pharaon Séthi 1er ( 1294 à 1279 avant J.-C. ) où on les reconnait parfaitement!

Mais l’Egypte connut son apogée culturelle et artistique sous la dynastie des Ptolémées qui y régna de -323 à -30, et qui étaient d’origine macédonienne. C’est le premier roi de cette dynastie, Ptolémée 1er, qui fit construire la si célèbre bibliothèque d’Alexandrie, et à son sujet Théocrite écrivit “Jamais, sous son règne, une horde ennemie n’osera traverser le Nil et porter le tumulte de la guerre dans les villages d’Ègypte; jamais le pirate , s‘élançant de ses vaisseaux sur le rivage, ne viendra à main armée enlever les troupeaux de l’Égyptien. Le blond Ptolémée, si prompt à brandir sa lance meurtrière, veille à la sûreté” ( Idylles , 391 ) . Le dernier roi de Thèbes se nommait Xanthos ou Xanthe (en grec ancien Ξάνθος / Xánthos, « le blond ») . Callimaque (IIIe s. avant J.-C.) décrit les “blondes Libyennes” dans l’Hymne à Apollon, 85-87

Que les choses soient donc bien claires : les grandes civilisations de l’Inde, du Moyen-Orient, de la Grèce et de la Rome antiques, furent l’ œuvre quasi-exclusive des peuples nordico-aryens qui y descendirent durant des siècles, et tout ce que fut en ces lieux créé comme civilisation humaine, art, science et technique est presque spécifiquement le fruit de l’activité créatrice des Aryens , ce qui nous permet d’induire qu’ils sont les fondateurs déterminants d’une humanité supérieure.

26 réflexions sur “La civilisation arabe

  1. valdorf44 dit :

    Un jour Hermès conduisait par toute la terre un chariot rempli de mensonges, de fourberies et de tromperies, et dans chaque pays il distribuait une petite portion de son chargement. Mais, quand il fut arrivé dans le pays des Arabes, le chariot, dit-on, se brisa soudain ; et les Arabes, comme s’il s’agissait d’un chargement précieux, pillèrent le contenu du chariot, et ne laissèrent pas le dieu aller chez d’autres peuples.

    Plus que tout autre peuple les Arabes sont menteurs et trompeurs ; leur langue en effet ne connaît pas la vérité.

    Ésope, Fables, trad. d’Émile Chambry, Les Belles lettres, 1927, p. 112

  2. valdorf44 dit :

    « Aristote au mont Saint-Michel : Les racines grecques de l’Europe chrétienne » de Sylvain Gouguenheim

    L’ouvrage de Sylvain Gouguenheim, divisé en cinq chapitres, aborde dans l’introduction la question de la situation respective de l’Orient et de l’Occident. Il fait le point sur la survivance de la Grèce dans le vaste empire romain, devenu chrétien byzantin, où les Chrétiens s’étaient divisés en plusieurs Eglises, Nestoriens en Perse de langue syriaque, Jacobites en Syrie de langue syriaque, Melkites en Egypte et Syrie de langue grecque, Coptes en Egypte de langue issue de l’ancien parler pharaonique.

    http://archives.polemia.com/article.php?id=2975

  3. valdorf44 dit :

    .C’est par cet ouvrage , écrit vers 976, que le calcul indien pénétra dans l’Occident chrétien, où vers l’an 1000, le pape Sylvestre II mit tout le poids de son autorité pour faire reconnaître ce système . Voilà donc la seule et unique raison pour laquelle ces chiffres sont dit “arabes”.

    En 1202 un grand savant italien, Léonard de Pise qui avait adopté le nom de Fibonacci rédigea au retour d’ un voyage au Proche-Orient le –Liber Abaci–, le Traité des abaques –. Il donna au zéro le nom latin de –zephirum–, toujours le vide, mot qui sera utilisé jusqu’ au XVe siècle. En Italie, le mot deviendra — zefiro–, puis –zéro– en 1491.
    Il existe donc pendant cette période deux sortes de procédés de calcul :
    — la méthode traditionnelle et archaïque héritée des Romains avec l’ encombrante table à calcul et les jetons;
    — la méthode moderne de calcul au moyen des chiffres arabes qui permet d’ effectuer, fût-ce sur le sable, n’ importe quelle opérations.
    Pourtant, pendant des siècles, cette méthode révolutionnaire restera réservée à de quelques rares esprits éclairés.
    L’ Eglise inquiète d’ assister à la renaissance du savoir en Europe, s’ empressa de contrôler le développement dangereux de la philosophie et de la science pour les soumettre au dogme.
    Autoriser la vulgarisation du nouveau mode de calcul aurait représenté pour l’ Eglise la perte de son monopole de l’ enseignement, et par la même, de son pouvoir.
    Les autorités ecclésiastiques mirent un veto à l’ utilisation des chiffres arabes, pour être si facile, devait être inspiré par le ,démon : l’ utiliser, c’ était donc risqué l’ Enfer et y perdre son âme.
    La bataille entre les — Abacistes –,( les tenants de la méthode romaine et de la table à calcul ) et les — Algoristes –,( les partisans écrits avec des chiffres arabes) durera des siécles.
    Pour tourner le véto de l’ Eglise de plus en plus de gens utilisérent en cachette ces derniers.
    Il fallut un décret de la Révolution pour interdire l’ usage de l’ abaque dans les écoles et les administrations .
    Le calcul moderne, sans lequel aucune science n’ aurait pu progresser, venait de triompher.

    • valdorf44 dit :

      Changer le rapport au Coran et à la Sunna, qui constituent les deux premières sources de la charia. Il s’agirait pour les musulmans de renoncer à considérer le Coran comme un Livre incréé, dicté directement par Dieu sans aucune participation de l’homme autre que la transmission docile, donc un Livre intangible, intemporel et immuable. Pour Abdelwahhab Meddeb, l’attachement à ce dogme est la cause principale de « la maladie de l’islam », expression qui sert de titre à l’un de ses livres (18) et il y a lieu de faire tomber ce tabou pour que le monde musulman s’ouvre à la modernité. Quant à la Sunna, elle ne doit plus être considérée comme une norme obligatoire sous prétexte que Dieu demande d’imiter Mahomet. Ce changement de regard sur les Ecritures sacrées pourrait ouvrir la porte à l’exégèse et à la critique historique, littéraire, etc. Il pourrait conduire à la suppression de tout ce qui, dans le Coran et la Sunna, s’oppose à la vie commune, à la mixité sociale, au respect des non musulmans et des libertés, notamment en matière de religion et de conscience. Un obstacle de taille empêche cependant une telle évolution : l’absence d’une autorité magistérielle unique, reconnue comme telle par l’ensemble du monde musulman.

      http://www.observatoiredeleurope.com/Les-Europeens-face-au-defi-de-l-Islam_a2177.html

      • Oscar dit :

        Dès les premières lignes de cet article de « l’observatoire de l’europe », j’estime avoir fait le tour de la question. L’auteur est « Docteur d’Etat en sciences politiques, spécialiste du Proche-Orient et du dialogue interreligieux » … elle fait donc partie de la vaste congrégation de crétins religionnistes qui veulent nous anglo-islamiser. Ses propos raisonnablement débiles confinent tout naturellement au politiquement correct, notamment en supposant que les musulmans, pour nous faire plaisir, changeraient leur religion et – ô grandiose joie – seraient à même de se fondre parmi eux : car nous en rêvons, n’est-ce pas ??
        Voici une grande figure de l’Histoire qui a su admirablement se livrer au « dialogue interreligieux » : Vlad Tepes, alias Vlad III l’Empaleur :
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Vlad_III_l%27Empaleur
        … Et ça a drôlement bien marché, contrairement aux « raisonnables » fumisteries intello-à-la-con.

    • charlemagne dit :

      je viens de parcourir votre site je vous remercie pour ce bon moment passe a rigoler

      comme ca toutes les civilisations sont le fruit des aryens venue du nord de l Europe
      alors que votre civilization actuelle est fonde par la plupart de temps par des penseurs ou scientifique Juif qui ont rien d aryen
      alors que vous etes a son apogee vous produisez que des homo et des trans ya qu a voir votre Eurovision pour rigoler et vous ne savez repandre que du sang meme pas capable de garder vos femmes ds vos maisons toutes a poils et dehors qu elle civilization vous faites hahaha .

      vos parent greve ds les maison de retraite abandonne vos enfant ds des horphelinats
      vous avez coloniser une gd partit du monde comme lon fait d autre civilisation mais de manier la plus violante et la plus bete a tel piont que votre civilisation est rejeter par tout ces pays et votre religion disparait de la carte chez vous

      vous etiez chretien vous l etes plus vous avez ete grec et pd vous etes encore pd mais plus greque vous etiez adorateur de dolmen mantenant de vous memes
      il y a pas si lontemps vos rois ne se lavaient meme pas et donnaient du foin a une horloge recu d un roi arabe …….

      vous etes la cause et la realisation de 2 guerres mondiale avec de million de mort la base de pogrom sans fondement ni pitie

      si vous avez une caracterisque bien a vous quoi qu on la retrouve en afrique c’est votre sauvagerie et le peu de valeur que vous donnez a la vie je sais pas si votre crane est plus gros mais votre betises l est ca c sur.

      je vous salut q meme

      • Mais c’est nous qui te remercions pour ce magnifique florilège de barbarismes, solécismes, lieux communs et approximations! Toute « l’idéologie » anti-blanche et anti-occidentale, non seulement résumée en quelques phrases, mais montrant les limites infranchissables de sa « pensée » — pour cela sois gratifié de notre reconnaissance éternelle! En matière argumentative, ton post est exemplaire de mobilisation de la raison, de clarté et de logique des arguments, et d’exemples référentiels, de l’opposition à Nos Idées!

  4. valdorf44 dit :

    Concernant la désubstantialisation de l’islam, notre position est moins tranchée : d’une part, il ne faudrait pas que les représentants de races anaryennes s’imaginent gagner le droit de rester en Europe en cessant d’être mahométan, que ce soit par l’abandon pur et simple ou par l’affadissement de cette religion. D’autre part, l’islam en Afrique et en Asie Mineure peut y être nécessaire car contenant les éléments coercitifs seuls susceptibles de discipliner les populations turbulentes de ces contrées. Mais surtout, ce qui se passera là-bas ne nous concernera plus dès lors que nous aurons rendu aux Européens leur psychisme aryen, fier et combatif, dépourvu de toute pitié et de toute compassion pour les malheurs de ces ethnies, et prêt à user sans remords de la technologie supérieure de l’Aryen pour les refouler ou les anéantir dès la moindre velléité migratoire pour notre continent de leur part. Plus aucune forme de colonialisme n’ayant de raison d’être, les musulmans du reste du monde auront alors tout loisir de se taper la tête contre des cailloux en direction de La Mecque ou de s’entr’étriper sans encourir le moindre risque d’intervention pacificatrice ou d’assistance sanitaire de la part des « infidèles ».

    http://sororite-aryenne.com/le-consumerisme-comme-facteur-de-desubstantialisation-religieuse/

    • Oscar dit :

      J’applaudis des deux mains ces paroles pleines de sagesse.
      Je trouve d’ailleurs qu’on nous baratine beaucoup trop avec la « remigration ». Je pense notamment aux « débats » sur Méridien Zéro. Le seul message cohérent aux immigrés qu’on veut renvoyer c’est de leur dire : non, on ne veut pas que vous vous en alliez, on ne le veut pas du tout, car on vous veut comme exemples pour ceux qui auraient de venir, comme vous, vous pointer par ici.
      Dans une Europe qui ne serait qu’1% véritablement européenne ces gens s’en iraient d’eux mêmes, paniqués à l’idée de ce qui les attend.

  5. Oscar dit :

    Petite ajoute sur les Kalash, cette intéressante peuplade des « régions tribales » pakistanaises :
    http://vouloir.hautetfort.com/archive/2011/03/15/kalash.html
    … où on peut d’ailleurs observer, une fois de plus, que les traditions se conservent beaucoup mieux du côté des femmes (comme disait Simone de Beauvoir si j’ai bon souvenir : comment peut-on créer quand on est faite pour procréer ?) ce qui dans ce cas ci a du bon. Quant aux moeurs sexuelles échangistes des Kalash on peut imaginer à quel point elles contribuent à les fragiliser au beau milieu des bigots islamistes « talibans » qui les entourent.

    • « Le mouvement, l’idéologie ne peuvent perdurer que s’ils sont portés par les femmes, car l’homme conçoit tout par l’esprit tandis que la femme saisit toute chose par le sentiment(…) les curés ont brûlé 5 000 à 6 000 femmes (pour sorcellerie) justement parce qu’elles préservaient émotionnellement l’ancien savoir et les anciens enseignements, et parce que, émotionnellement, elles ne s’en laissaient pas détacher, alors que l’homme, lui, s’y était rationnellement et logiquement disposé » – Heinrich Himmler, Discours du 18 février 1937 sur la christianisation des peuples européens

  6. Oscar dit :

    Belles mises au point.
    Concernant les chiffres « arabes », ils sont en effet tout aussi « arabes » que l’Anatolie est turque : par usurpation. A leur sujet on peut faire ces remarques :
    – c’est l’invention du chiffre zéro qui a permis à ces chiffres d’être utiles, en tant que système décimal … chiffre qu’on peut retrouver à d’autres endroits de cette planète à des époques très lointaines … ;
    – les Grecs, pourtant versés en géométrie, n’ont pas été foutus d’inventer ce chiffre zéro;
    – les obscurantistes, en Europe, ont réussi à freiner pendant de nombreux siècles l’usage du système décimal; voici un extrait à ce sujet de wikipédia : « Comme beaucoup de solutions simples, utiles et ingénieuses, la diffusion des chiffres arabes se heurta à l’obscurantisme » (tout est dit).
    Quant au rôle joué par les Aryens dans cette histoire … qui sait ? Ce qui est sûr c’est qu’au départ, ces dix chiffres indiens se référaient chacun à une divinité indoue. C’étaient des symboles religieux. Seulement ensuite, des gens ont eu l’idée de les combiner puis ce sont aperçu que c’était drôlement plus utile que les systèmes numériques sans chiffre zéro.
    N’ayons pas l’oeil trop rivé sur les rétroviseurs. Les Aryens ont existé, ils avaient plus ou moins l’allure physique qu’on a, ok mais nous sommes profondément souillés, et certains d’entre nous (en Europe du Nord particulièrement) le sont jusqu’à la moëlle, par deux mille ans de « civlisation » judéo-chrétienne.
    A propos des Aryens et des Indiens, connaissez-vous l’histoire du Kafiristan (pays des mécréants) en Afghanistan, devenu Nouristan (pays de lumière islamique) sous le regard bienveillant des faux-culs Anglais ?
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Nouristan
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Kalash_%28Chitral%29
    Les Kalash du Chitral, au Pakistan … peuple nettement d’origine aryenne quoique métissés.
    Ces foutus salauds d’Anglais les ont convaincus qu’ils descendent des Grecs d’Alexandre le Grand alors que leur religion est évidemment de la même allure que celle des hindous.

    • Nous te suggérons de consulter https://aryansisterhood.wordpress.com/2012/12/09/origine-aryenne-des-civilisations-neolithiques/

      Sois sans crainte nous ne sommes en rien passéistes! Pour nous, être Aryennes est plus, beaucoup plus qu’une simple couleur de peau, de toison pubienne, ou de continuité historique! Être Aryenne, c’est une manière d’appréhender l’Univers et l’Inconnu, de créer des critères esthétiques propres et de construire, de bâtir, de faire émerger en galvanisant et façonnant les forces émotionnelles d’une communauté donnée, une entité collective biologique. Notre Race est une structure unitaire qui s’exprime aux trois niveaux biologique, psychique et spirituel, et qui laisse une empreinte aussi indélébile qu’unique car ainsi que l’écrivit Notre Führer Adolf Hitler – loué soit Son Nom! – « la seule réalisation impérissable du travail et de l’énergie humaine, c’est l’Art ». Or il est aisé de voir qu’historiquement, des populations géographiquement localisées mais racialement désordonnées n’ont jamais, au grand jamais, donné à la postérité de grandes réalisations culturelles ou civilisationnelles! Seuls les peuples racialement homogènes, ou les nations racialement compartimentées, en laissèrent!

  7. A reblogué ceci sur Sororité Aryenneet a ajouté:

    « Il est curieux de constater qu’aux mains des Arabes et des Juifs qui le conservèrent deux ou trois siècles, ce vaste ensemble de connaissances (laissé par la Grèce Antique) demeura stérile ; alors qu’à peine réincorporé à la culture latine, il porta immédiatement ses fruits en abondance. L’héritage de la Grèce n’était apparemment d’aucun profit à qui n’était pas spécialement doué pour le recevoir »Arthur Koestler, Les somnanbules

  8. Grankormalad dit :

    N’y aurait-il pas moyen de se laisser volontairement envahir par les Islandais ?😛

  9. Apprenti SS dit :


    voici le lien vers la vidéo dont parle LG.
    c’est effectivement un documentaire très intéressant, l’idée que les pyramides soient les « rouages » d’un mécanisme d’horloge à l’échelle des ères ne me semble pas plus saugrenue que cela, et a même un certain sens… par contre je passerais sur la conclusion du documentaire, le dernier quart d’heure est à foutre à la benne à ordure…. on entre dans le même genre d’idiotie qu’avec le calendrier maya, je m’explique : l’hypothèse de la soit disant fin du monde du 21 décembre 2012 se basait sur la découverte d’un calendrier maya qui prenait fin à ce moment là… les mayas n’ont jamais établi la moindre prédiction, c’est juste qu’il fallait bien que leur calendrier se finisse un jour, faire coïncider cette fin de calendrier avec la fin d’une ère n’a rien de stupide…. c’est un peu comme si on regardait le calendrier de l’année 2013 et que voyant que celui ci se termine le 31 décembre, on disait : « le premier janvier 2014, ce sera la fin du monde »🙂
    dans ce documentaire on nous explique que finalement les pyramides et le sphinx serait finalement une grosse montre à l’échelle des ères… quand je regarde une montre, je ne me demande pas si à minuit ce sera la fin du monde… hors c’est exactement ce que fait ce documentaire ^^

    bref dans les médias une fin du monde succède à une autre fin du monde…. est ce vraiment étonnant ?

    voilà pour ce que je pense du documentaire, sinon pour en revenir au sujet, LG, qu’il y ait eu une civilisation très avancée il y a des milliers d’années ne contre dit en rien le fait que les arabes ne nous aient finalement rien appris, et cela ne contre dit en rien non plus la conclusion de l’article selon laquelle toutes les grandes civilisation seraient le fruit de notre peuple seul.
    bref je vous trouve un peu hors sujet… mais je vous pardonne, car exceptée cette fin minable, les constatations géométrique sur les pyramides et la nécessité technologique à leur construction était passionnante.. d’autant plus passionnante pour moi car je m’intéresse grandement au nombre d’or ces derniers temps🙂

    merci.

  10. LG dit :

    Tu parles des civilisations connues…certains pensent que les Pyramides ont été réemployées ! Et qu’elles dateraient de 10 000 ans avant JC, avec connaissance de Pi, de la vitesse de la lumière etc. Voir film les révélations des pyramides…

  11. LG dit :

    OUi mais non… Voir film, la révélation des Pyramides… Des civilisations très brillantes ont vécu puis disparu auparavant…Les pyramides datent peut-être de 10 000 ans avant JC…et ce sont ces mêmes pyramides et celles, maya etc. la muraille de chine qui dureraient encore si les hommes disparaissaient…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :