L’ascèse du XXI° siècle

20

septembre 20, 2012 par Sororité Aryenne


par Brigid Trismegiste

Les monothéismes abrahamiques sont les seules doctrines à amalgamer morale et abstinence sexuelle, à faire de la répression sexuelle une vertu . L’ascèse sexuelle est indigne d’une Européenne racialement pure . Seule l’ascèse consumériste doit être appliquée à nos existences, car c’est la seule discipline susceptible d’affaiblir notre ennemi : les puissances d’argent menant le monde.

À l’ère pré-chrétienne, Kildare (Cill Dara en gaélique irlandais, c’est-à-dire « Église des chênes ») était le site d’un autel dédié à la divinité celtique Brigid , elle-même émanation de la déesse primordiale Dana , déesse du feu, de la fertilité, de tous les arts féminins et martiaux. Ses filles étaient des prostituées sacrées , car pour atteindre à la plénitude, l’homme antique connaissait deux chemins : la religion et l’érotisme. Existaient alors des rites et une métaphysique intégrant les valeurs de l’érotisme , des liturgies sexuelles comme la prostitution sacrée, l’inceste royal, la sodomie ou l’union du roi et de la grande prêtresse. Les prostituées sacrées étaient entourées du même respect et de la même admiration qu’au temps du christianisme les religieuses dans les couvents , et les rois païens ne craignaient pas de consacrer leurs filles à cet office. Elles étaient parfois offertes en remerciement de l’accomplissement d’un vœu : Xénophon de Corinthe offrit ainsi cinquante jeunes filles à Aphrodite en remerciement d’une victoire olympique qu’elle lui avait accordée à la course des chars , et Pindare chanta Aphrodite, la mère des célestes amours :  « La déesse qui permet aux jeunes filles très hospitalières de cueillir sans blâme, sur leur aimable couche, le fruit de leur tendre jeunesse. »

Les Prostituées Aryennes tiraient de leur métier une légitime fierté : Hérodote vit en Lydie un monument notoirement exécuté aux frais « des filles qui font métier de leurs corps » , comme l’inscription ne craignait pas de le proclamer . Les hommages les plus solennels étaient dévolus aux prostituées sacrées , et Rome même s’inclinait devant Eryx, petite ville sicilienne entièrement consacrée à la prostitution : le Sénat romain ordonna aux Siciliens de payer un tribut en or à son temple de Vénus. Hélas le christianisme sémitique imposa sa voie restrictive qui remplaça « Désir et Connaissance » par « Abstinence et Foi aveugle » , relayé 700 ans plus tard par l’islam arabe .

Mes ancêtres les Celtes connaissaient la prostitution des deux sexes ; ainsi Diodore de Sicile , chroniqueur grec du 1er siècle av. J.-C. , écrivait : “Mais ce qu’il y a de plus étrange, c’est que sans se soucier en aucune façon des lois de la pudeur, ils se prostituent avec une facilité incroyable. Bien loin de trouver rien de vicieux dans cet infâme commerce, ils se croient déshonorés si l’on refuse les faveurs qu’ils présentent“. ( Histoire Universelle, V, 21 ) et Strabon, géographe grec né en -52 et décédé en 21 , relatait : “Enfin, s’il faut en croire un bruit très répandu, tous les Gaulois seraient d’humeur querelleuse ; on assure de même qu’ils n’attachent aucune idée de honte à ce que les garçons prostituent la fleur de leur jeunesse” ( Géographie, III, 4 ) . Au Moyen Âge, la prostitution était contrôlée par l’Eglise , qui considèrait alors ces femmes non comme des “filles perdues”, mais comme des “brebis égarées” ; elle les autorisa à former une corporation avec tous les droits et devoirs qui y étaient attachés _ conditions de l’apprentissage, de l’engagement, salaires, normes de qualités, règles de l’art _ et le pape Innocent III, dans une bulle de 1198, promit même la rémission des péchés aux hommes qui épouseraient une prostituée

. Il en va de même pour l’homosexuophobie , historiquement une spécificité de la tradition judéo-chrétienne ; il n’y a donc rien d’étonnant à ce qu’elle soit inconnue dans les sociétés précédant la diffusion du christianisme en Europe et qui ignoraient toute notion de péché, et elle doit être bannie de l’esprit de tout fasciste raciste : devrions-nous préférer un Roland Dorgelès à un Bernard Faÿ? Un André Malraux à un Abel Bonnard? Un Bernard-henri Levy à un Renaud Camus?

On ne trouve donc nulle trace de répression sexuelle, en règle générale, dans la civilisation de nos ancêtres , la civilisation celtique, qu’il s’agisse de masturbation, de bestialité ou de tout autre pratique. Chez les Celtes le mariage n’impliquait point d’obligation de fidélité ni pour l’homme, ni pour la femme, et l’amour n’y était ni exclusif, ni jaloux. Garçons et filles, pouvaient avoir des relations sexuelles à partir de douze ans. Or les Celtes font partie des peuples indo-européens, chez lesquels existait une tradition de pédérastie initiatique, jugée indispensable à la formation du jeune guerrier : à Sparte, c’ était même institué par la loi (Grande Rhêtra de Lycurgue) !

 L’environnement socioculturel pré-chrétien faisait de la pédérastie un mode reconnu de formation des élites sur le mode ésotérique (un maître-un élève). Et si les termes désignant l’homme et le garçon pouvaient varier d’une cité à l’autre _ erastes (amant) et eromenos (aimé) à Athènes, eispnelas (inspirateur) et aites (auditeur) à Sparte _ il n’en demeure pas moins qu’abondent les témoignages d’auteurs antiques quant à la bisexualité de nos ancêtres Celtes et Gaulois :

– Athénée de Naucratis , érudit et grammairien grec des II/III° siècle : “On sait que, parmi les barbares, les Celtes, qui possèdent pourtant des femmes magnifiques, ont une préférence pour les garçons, de sorte qu’on voit beaucoup d’entre eux coucher avec deux mignons à la fois sur leurs lits en peaux de bêtes“. ( Deipnosophistes, XIII, 79 )

– Le pseudo-Bardesane : “Cependant, dans le nord, dans le pays des Germains et dans ceux qui se trouvent dans le voisinage, les jeunes garçons, beaux de figure, remplissent auprès des hommes le rôle de femmes. Ils célèbrent aussi des cérémonies de mariage, et cela n’est pas considéré chez eux comme un déshonneur, parce que leur loi le permet ainsi. ” ( Le livre de la loi des contrées )

– Diodore de Sicile ( Διόδωρος Σικελιώτης ) : « Quoique leurs femmes soient parfaitement belles, ils ne vivent avec elles que rarement, mais ils sont extrêmement adonnés à l’amour criminel de l’autre sexe et couchés à terre sur des peaux de bêtes sauvages, souvent ils ne sont point honteux d’avoir deux jeunes garçons à leurs côtés ” ( Histoire Universelle, V, 21 )

En vérité, la seule façon efficace aujourd’hui de lutter contre le Nouvel Ordre Mondial est de remplacer consommation par fornication : la ploutocratie n’est pas dérangée par votre abstinence sexuelle – au contraire même, elle s’en réjouit, sachant que cela fait de certains d’entre vous des consommateurs assidus de produits pornographiques – mais sera contrariée si vous réduisez votre consommation de biens matériels et de services!

Et je confierai la péroraison à Guillaume Faye : “Dans une conception païenne de la société _ à la fois libertaire et souveraine, conviviale et régalienne, animée par le principe de plaisir comme par la volonté de puissance _ tout peut coexister de manière organique et polythéiste : l’ascèse sexuelle, le libertinage, l’homosexualité, le saphisme, la sublimation, l’esthétisme (…)

Faire l’amour ou faire la guerre? Non, faire l’amour et la guerre!
Prendre position pour une pansexualité _ pour une omniprésence du sexe _ c’est opérer un retour vers une conception vitaliste de la société, c’est se montrer païen, c’est s’opposer à l’humanisme totalitaire et égalitaire. Le pan-sexualisme est fondateur d’ordre, créateur de différences, ordonnateur de fonctions.
Le plaisir est païen (…) gardons-nous de la condamner. Les défenseurs bidons des valeurs traditionnelles qui s’insurgent contre le retour, dans la jeunesse actuelle, du goût du maquillage viril, du travestissement sexuel dans les soirées, de l’échangisme adolescent, savent-ils qu’ils assistent là au retour salutaire de très anciennes traditions européennes, traditions qui renaissent aujourd’hui, alors que la modernité grise et perverse du christianisme s’essouffle?”

20 réflexions sur “L’ascèse du XXI° siècle

  1. […] est attesté par de nombreux historiens et géographes accompagnant les conquêtes romaines (voir https://aryansisterhood.wordpress.com/2012/09/20/lascese-du-xxi-siecle/ ) . L’homosexophobie est d’origine judaïque, ainsi qu’en atteste ces passages du […]

  2. S10 dit :

    C’est dommage de se travestir en femme et de faire la promotion de l’homosexualité en prétendant que nos ancêtres en étaient ou en utilisant des symboles comme le soleil noir ou les noms d’Asgard ou de Freya .
    Dommage d’autant que les autres textes sont intéressants.
    En ne réservant pas sa sexualité à la sphère privée (vivons heureux vivons cachés), on ne peut que s’attirer les foudres des hétéros, sur le net avec Sir Shumule ou Bob de propagandes infos ce n’est pas très grave mais dans la vie réelle ça peut l’être (cf triangle rose).
    « archéonazi » : vocabulaire de nos ennemis talmudistes, à proscrire aussi donc.
    Continuez à faire de bons textes, mais sans gay pride provocante inutilement !
    Bonne chance dans la vie réelle, vous en aurez besoin et ne croyez pas que les peuples supporteront longtemps les mariages pour tous et autres provocations.

    • Nous ne faisons pas la « promotion de l’homosexualité » ni ne prétendons que nos ancêtres étaient homosexuels – sans quoi nous ne serions pas là. Nous démontrons qu’ils étaient bisexuels, et surtout qu’ils vivaient leur sexualité de façon récréative et n’en faisaient pas tant d’histoire. Pourquoi l’homosexualité pose t-elle problème aujourd’hui? Parce qu’elle est, par CERTAINS QUI SONT UNE MINORITE, vécue comme une identité*. Et pourquoi cela? parce qu’elle a été stupidement réprimée par le christianisme, alors qu’auparavant elle était pratiquée couramment par des civilisations qui ont duré plus longtemps que la civilisation chrétienne, et sans souffrir de dénatalité!

      Le sexualité a été ensuite refoulée par le capitalisme pour la sublimer en force de travail, en voulant la réprimer aujourd’hui comme tu veux le faire, tu ne feras qu’augmenter la frustration. Et que vont faire les frustrés pour surmonter leur insatisfaction? Consommer! Tu te fais donc le complice de la ploutocratie apatride et immigrationniste. De surcroît, l’aspect moral de ton point de vue est lamentablement judéo-chrétien. Et nous n’avons nul besoin de tes directives quant à la terminologie dont nous usons, ni aux néologismes que nous créons.


      * le problème se pose de même façon pour les adeptes de croyances religieuses

      • S10 dit :

        Je ne veux pas réprimer l’homosexualité, je n’en ai pas les moyens ni le temps, je pense juste qu’il est sage de réserver à la sphère privée religion et sexualité.
        Mes enfants seront donc préservés de la mauvaise influence de l’école républicaine et des médiats enjuivés.
        Aujourd’hui le christianisme (religion absurde que vous décrivez justement) ne représente plus rien, ce dont je me fous, étant wotaniste.
        Aujourd’hui l’homosexualité a tendance a être encouragée par ZOG, ce qui est attendu, les juifs appliquent le talmud et considèrent les goyim comme du bétail. La promotion de l’homosexualité est l’une des armes contre la Race Blanche, parmi d’autres.
        Le capitalisme et les juifs ont toujours promu l’homosexualité, il n’y a qu’à lire les noms des membres des associations. Il n’y a plus de frustrés, juste des névrosés, et je trouve déplorable que la consommation en tous genre soit encouragée, y compris celle des enfants à adopter et autre saloperies.
        Je ne donne pas de directives et me doute bien que vous agirez comme bon vous semble.
        Mais des avis différents, des questions et des mises au point ne peuvent que vous faire du bien😉
        D’ailleurs vous apportez des éclaircissements satisfaisants au cours de la discussion, même si je sens bien qu’écouter la contradiction, les questions et que la volonté de convaincre plutôt que d’asséner des vérités n’est pas dans vos habitudes🙂
        Au plaisir de lire vos prochains textes.

  3. Footeux dit :

    Les écrits de Martin Bormann ainsi que de hermann rauschning sont des faux grossiers, donc ca n’a aucune valeur. Il est très difficile de dire que Hitler était anti -chrétien car il existe des passage dans mein kempf à l’instar de celui là : « C’est pourquoi je crois agir selon l’esprit du Tout-Puissant, notre créateur, car : En me défendant contre le Juif, je combats pour défendre l’œuvre du Seigneur.  » On constate également dans ses discours ou à la fin il implore l’aide du Dieu Chrétien. Parmi les personnes qui l’on cotoyés (Degrelle, Anni Winter, Ward Price…) tous on pu dire qu’il était catholique mais pas pratiquant.

    • C’est fort possible, encore que « faux grossier » semble légèrement abusif quant aux propos recueillis par Martin Bormann, disons qu’il a du en rajouter de son cru de-ci de-là. Mais les propos publics de Tonton ne doivent pas induire en erreur non plus : il était avant tout un homme politique, donc disait à ses interlocuteurs ce qu’ils avaient envie d’entendre (la différence avec les autres hommes politiques étant qu’après, il le faisait!) donc en se remettant dans le contexte de l’époque, où pour les classes moyennes aller à l’Eglise (quelle qu’elle soit) était une occupation dominicale matutinale coutumière, tenir des propos anti-chrétiens eut été un suicide politique. De surcroît, comme il l’explique également dans « Mein Kampf’, il y avait beaucoup de protestants en Allemagne, et attaquer l’Eglise Catholique aurait pu être perçu par eux comme abondant dans leur sens, ce que Tonton voulait éviter à tout prix puisqu’il ne voulait surtout pas diviser mais réunir.

      Par ailleurs, on peut se définir comme catholique de façon purement culturelle, ou historique, sans sentiment religieux particulier – un peu comme Maurras; ou comme nous, qui nous définissons comme « polythéistes sécularistes » sans pour autant être païennes, ni croyantes d’aucune religion que ce soit.

  4. S10 dit :

    Que pensez-vous du texte célèbre de Himmler sur l’homosexualité (il doit être facile à trouver sur le net, je l’avais lu chez SIr Shumule) ?
    Il y dit notamment que nos ancêtres balançaient les pédés dans les marécages, ce qui est peu faisable aujourd’hui, alors dans la SS on fait disparaître les quelques cas d’une façon plus « moderne ». Il y encourage ses officiers à faire la promotion des jeunes filles et des femmes en général pour justement inciter les jeunes soldats à les fréquenter (et donc éviter d’autres voies).
    L’homosexualité est condamnée par le wotanisme (et donc David Lane).
    Il y a des païens sexuellement libres, les wotanistes, qui ne tolèrent pas pour autant toutes les dérives contre nature.
    Si les religions abrahamiques sont par essence tordues et contre nature, cela n’empêche pas qu’il y ait d’autres comportements contre nature (homosexualité, métissage, etc). D’ailleurs, ces religions interdisent en théorie beaucoup de choses pendant que leurs prêtres, rabbins, imams, passent le plus clair de leur temps à tripoter des gosses et autres…
    Enfin, comment des Grecs auraient pu être choqués par le comportement homosexuel de Celtes si eux-mêmes approuvaient ces pratiques ? Cela ne tient pas debout !
    Quant à Sparte, il est connu que les filles faisaient du sport comme les garçons, que les unions étaient encouragées assez tôt et que les spartiates se moquaient des athéniens justement à cause de leurs penchants homosexuels.

    • Nous ne devons pas avoir les mêmes ancêtres : les nôtres sont Celtes, pas Germains, et ce texte ne parle pas de Germains mais de Celtes. Nous ne sommes pas wotanistes, mais aphroditistes ( https://aryansisterhood.wordpress.com/2012/09/19/laphroditisme-religion-blanche-du-troisieme-millenaire/ ) et sommes fort bien renseignées sur les moeurs des jeunes filles spartiates : https://aryansisterhood.wordpress.com/2012/09/23/feminite-et-esthetique-sportive-dans-le-fascisme/ .

      Le discours d’Heinrich Himmler se trouve dans le livre « Heinrich Himmler – Discours secrets » de la collection « Témoins Gallimard », avec beaucoup d’autres que nous avons tous lu avec l’attention qu’ils méritent, et nous n’avons que faire de Sir Shumule que nous tenons dans le plus parfait mépris ( voir http://soeursaryennes.blogspot.ru/2012/09/les-aventures-de-sir-shumule-dans-les.html#comment-form , les commentaires)

      Une lecture pour toi avant de te coucher :

      • S10 dit :

        « Enfin, comment des Grecs auraient pu être choqués par le comportement homosexuel de Celtes si eux-mêmes approuvaient ces pratiques ? Cela ne tient pas debout !
        … les spartiates se moquaient des athéniens justement à cause de leurs penchants homosexuels. »
        Pas de réponse là-dessus.
        Celtes et Germains sont extrêmement proches, voir le même peuple. Le mot germain était utilisé par les romains pour appeler les « barbares » au-delà du Rhin, mais ils considéraient que c’étaient les mêmes peuples, qu’ils « sous divisaient » en tribus.
        Si il y a eu de l’homosexualité aussi chez les Celtes, c’est fort possible comme chez tous les autres peuples, de là à en faire un point important, il y a de la marge.
        Toutes ces informations sont contradictoires, mais peu importe, chacun devrait pouvoir librement avoir son interprétation de l’Histoire.
        Sinon, sympas tous ces soleils noirs, ils m’ont fait pensé à Himmler justement.
        Vous n’êtes pas wotanistes et c’est bien dommage, le wotanisme vénère les jolies femmes blanches comme vous le savez🙂
        Peu m’importe vos querelles avec Sir Shumule ou le fait que vous ne soyez pas des femmes en réalité, ce n’était pas le propos, son site contenait beaucoup de textes intéressants, dont celui de Himmler (merci pour le bouquin, le texte de Himmler, les écrits de David Lane et ma propre expérience me suffisent).
        Je ne commente pas souvent mais votre site est intéressant et je conserve certains textes forts bien documentés. Ne soyez pas offensé(e)s si j’ai tiqué sur celui-ci.
        14/88

      • Détrompes-toi! Celtes et Germains avaient des univers mentaux bien différents, ainsi qu’en témoignent leurs religions respectives : le panthéon celtique, tel qu’honoré sous des formes assez similaires de l’Irlande jusqu’à l’Asie Mineure, comportait des divinités zoocéphaliques à coté d’autres entièrement anthropomorphes, et faisait la part belle au sexe féminin considéré comme primordial, singulièrement avec les déesses-mères à trois visages. C’étaient des religions gaies, positives, placées sous le signe de l’abondance agricole notamment. Dans la mythologie germanique (et nordique) en revanche on ne trouve nul rayonnement de joie, l’Asgard est un endroit grave et solennel au-dessus duquel plane la menace d’un destin inéluctable, dont les dieux savent qu’ils finiront terrassés et détruits, et où l’inéluctable ragnarök rend toute conviction désespérée. L’héroïsme qui y est prôné se fonde sur des causes perdues d’avance, ce qui rend le christianisme riant en comparaison!

        « Enfin, comment des Grecs auraient pu être choqués par le comportement homosexuel de Celtes si eux-mêmes approuvaient ces pratiques ? Cela ne tient pas debout !
        » : Pas de réponse là-dessus.
        : je te signale que c’est toi qui fait cette affirmation, pas nous – nous n’avons donc pas à y répondre.

        Tonton Henri fut certes un homme des plus estimables, mais ses conceptions appartiennent au passé. Le fascisme, aujourd’hui, c’est Nous et personne d’autre – gardes-toi de la tentation archéonazie ( https://aryansisterhood.wordpress.com/2012/09/21/essai-dune-definition-doctrinale-du-fascisme/ ) !!!

  5. Le Brebis Galleux Blog dit :

    J’en reste sur le Flanc !

  6. éric dit :

    « la seule façon efficace aujourd’hui de lutter contre le Nouvel Ordre Mondial est de remplacer consommation par fornication » La fornication, n’est à l’heure actuelle qu’une consommation parmi tant d’autre.

    • Consommation de quoi? De sperme? La fornication est devenu l’un des derniers actes gratuits, dans un monde où les deux parents sont invités à aller travailler pour payer d’autres personnes à éduquer leurs enfants!

      • éric dit :

        Pour moi, elle n’est pas gratuit au sens où avant d’en arriver il a fallu se vendre; dans un monde où la chair se monnaye soit par des biens réels ou immatériels, ( ex relation de pouvoir, psychique) , la fornication n’en échappe guère. L’acte en lui même parait gratuit, mais tout le processus de cet acte n’est que vente de sa personne comme un bout de viande sur le marché de l’amour.

      • Vu sous cet angle, on peut dire pareil de tout moment de la vie en société, dans la mesure où toute société existe par l’interaction des individus qui la composent. Un professeur a autant besoin de ses élèves qu’eux de lui, un psychiatre de ses dépressifs autant qu’eux de lui, et pourtant dans ces deux cas les échanges ne sont pas palpables. L’autre mot pour désigner la vie en société, c’est symbiose : sans criminels, aussi, policiers et magistrats se retrouveraient voués à l’inutilité!

      • éric dit :

        « pourtant dans ces deux cas les échanges ne sont pas palpables. » » dans la mesure où toute société existe par l’interaction des individus qui la composent ».+1

  7. Malgré que le jeûne soit presque toujours un jeûne de nourriture dans les Ecritures, il y a d’autres jeûnes possibles. Tout ce à quoi nous pouvons renoncer un temps pour mieux nous concentrer sur Dieu peut être considérer comme un jeûne (1 Corinthiens 7:1-5). Le jeûne devrait être limité dans le temps, particulièrement s’il s’agit d’un jeûne de nourriture. Des périodes prolongées sans manger sont néfastes pour le corps. Le jeûne n’est pas une punition pour votre corps, but une attention portée sur Dieu. Le jeûne ne devrait pas être considéré comme une “méthode régime” non plus. Ne jeûnez pas pour perdre du poids, mais jeûnez pour approfondir votre relation avec Dieu. Tous peuvent jeûner. Certains ne peuvent pas jeûner de nourriture (les diabétiques p.ex.), mais tous peuvent renoncer temporairement à copuler pour se rapprocher de Dieu.

    • Kurgan dit :

      Un « dieu » qui demande à ses fidèles de « renoncer à copuler » ( et qui, d’ores et déjà, emploie le mot « copuler » !?! ) afin de se rapprocher de lui…
      Un tel dieu (donc) ne peut avoir été créé que par des hommes bien étranges…

      « Sollte es denn möglich sein ! Dieser alte Heilige hat in seinem Walde noch Nichts davon gehört, dass Gott todt ist ! »

      • C’était également, en privé, l’opinion de Tonton : quelques judicieux extraits des deux tomes de ses « Libres Propos sur la Guerre et la Paix »

        « Le christianisme est une invention de cerveaux malades: on ne saurait rien imaginer de plus insensé, ni une façon plus inconvenante de tourner en dérision l’idée de divinité »

        « Qu’est-ce que ce dieu qui ne prend plaisir qu’à voir les hommes s’humilier devant lui? Essayez de vous représenter ce que signifie cette histoire toute simple. Le bon Dieu crée les conditions du péché. Il réussit ensuite, avec l’aide du diable, à faire pécher l’homme. Puis il se sert d’une vierge pour mettre au monde un fils qui, en mourant, rachètera l’humanité! » (N°75)

        « Le christianisme pur, celui des catacombes, s’applique à faire passer dans les faits la doctrine chrétienne. Il conduit tout simplement à l’anéantissement de l’humanité. Ce n’est que du bolchevisme intégral, sous des oripeaux métaphysiques » (N°76)

        « Je ne m’accommoderai personnellement jamais du mensonge chrétien. Qu’on fasse marcher ainsi de petites paysannes, de modestes ouvriers, cela s’explique. Mais que des hommes intelligents se rendent complices de telles superstitions, et que ce soit à cause de ces superstitions et au nom de l’amour qu’on ait, au cours de l’histoire, exterminé des centaines de milliers d’êtres humains _ cela je ne puis l’admettre » (N°163)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :