Race et religion

5

septembre 20, 2012 par Sororité Aryenne


par Brigid Trismegiste

De même qu’une épuration ethnique ne consiste pas nécessairement en extermination ou en déportation, mais peut prendre la forme de l’assimilation forcée d’une ethnie en lui faisant abandonner ses coutumes et en l’éparpillant dans l’habitat de l’ethnie dominante, le racisme a pu se présenter sous l’intention délibérée de fondre une race peu nombreuse dans une autre l’étant davantage, dans le but avoué d’y faire disparaître la première. Ainsi d’Auber Octavius Neville ( 1875-1954 ), commissaire des Affaires Aborigènes pour l’Australie occidentale, imagine de diluer la “race aborigène” dans la race blanche des colons par métissage ( Commonwelth of Australia, Aboriginal Welfare, 1936  ).


Cette étrange idée et répugnante idée, aux antipodes des théories des tenants du racisme biologique, trouve son explication dans la parti-pris dogmatique du monogénisme chrétien, puisque la Bible enseigne que nous sommes tous descendants d’Eve et Adam ; elle n’en comporte pas moins une idée sous-jacente de supériorité d’une race sur l’autre. Il s’agit bien donc d’une forme de “racisme chrétien”, basé principalement sur l’ignorance des lois de la génétique . C’est dans cette optique qu’au XVI° siècle Richelieu ordonnait, pour les toutes nouvelles colonies nord-américaines de la France, que “les sauvages qui seront amenés à la connaissance de la Foi soient désormais censés et réputés pour naturels français… sans être tenus de prendre aucune lettre de déclaration ni de naturalité” : la citoyenneté suivait l’évangélisation qui devenait une forme de naturalisation automatique. On imagine en frémissant à quelle allure le métissage devait suivre…. au XVII° Colbert préconisait les mariages mixtes au Canada , appelant les Indiens “en communauté de vie avec les Français” pour “composer avec les habitants ( c-à-d: les colons Européens ) un même peuple” En 1820, lorsque Sylvain Roux part pour Madagascar, ses instructions sont de “s’insinuer graduellement dans le territoire et dans la population par des mariages avec les filles du pays”. L’abbé Raynal ( 1713-1796) précurseur de la lutte contre l’esclavage, promoteur des Droits de l’homme, prophète de la Révolution américaine et un des premiers contestateurs de la légitimité de la colonisation, pensait que les colonies devaient évoluer vers l’indépendance mais souhaitait les conserver en pratiquant la fusion des races.

Ceci est d’autant plus curieux qu’ il est dit dans la Bible “Vous observerez mes lois. Tu n’accoupleras point des bestiaux de deux races différentes; tu n’ensemenceras point ton champ de deux espèces de semences” ( Lévitique 19-19 ) et “Tu ne sèmeras point dans ta vigne diverses semences, de peur que tu ne jouisses ni du produit de ce que tu auras semé ni du produit de la vigne” ( Deutéronome 22-9 )  et encore « Le bâtard n’entrera point dans l’assemblée de l’Éternel ; même sa dixième génération n’entrera point dans l’assemblée de l’Éternel » ( Deutéronome 23-2 ) or si l’on aborde ces versets sous l’angle herméneutique, le message est on ne peut plus clair : les Races sont des créations divines, vouloir les mélanger , c’est aller à l’encontre des desseins de Dieu !

NOLes antisémites chrétiens – catégorie plus répandue en Amérique qu’en Europe – semblent dans leurs lamentations sur le changement des structures raciales de leurs patries oublier que le christianisme, dans ses diverses modalités, a dans la plupart des cas eu pour objectif d’établir un système de gouvernement panracial égalitariste. Si les chrétiens veulent aujourd’hui être crédibles, ils doivent prendre conscience qu’établir une société racialement blanche nécessite de purger drastiquement la Bible de ses contradictions en en extirpant certains versets incitant à l’égalitarisme racial, tel que  “c’est par la foi que vous êtes fils et filles de Dieu dans l’union avec Jésus-Christ. En effet, votre baptême vous a uni(e)s au Christ et vous êtes ainsi revêtu(e)s de la condition nouvelle qui est dans le Christ. Il n’y a donc pas de différence entre les Juifs et les non-Juifs, entre les esclaves et les hommes libres, entre les hommes et les femmes ; vous êtes tous un dans l’union avec Jésus-Christ. (Galates 3 ; 26-28)  qui équivaut à une indifférenciation des races, des classes et des sexes, renforcée par “tu dois aimer ton prochain comme toi-même” (Matthieu 22) ,qui devient de ce fait une profession de foi antiraciste, et pour finir le projet de fusion raciale généralisée par la grâce du Saint-Esprit : “ Et nous tous, les Juifs ou les non-Juifs, les esclaves ou les hommes libres, nous avons été baptisés pour former un seul corps par le même Esprit Saint ” ( Corinthiens 12) .

Et pareillement pour les passages conseillant la résignation, tout autant que la Genèse parce que, construite de manière historique et présenté comme élément primordial de l’ensemble, elle a été tournée en ridicule dès la fin du XIX° siècle par les progrès de la Science. Ensuite, pour éviter toute déconvenue similaire, ils doivent se rappeler que toute religion se doit de rester dans la sphère des valeurs et n’a pas à se confronter à la Science.

Enfin, c’est la vie de Jésus qui doit avoir une signification pour eux, et non sa mort tourmentée ; l’idéal constructeur qu’ils doivent faire briller dans les Evangiles , c’est celui véhiculé par le prodigieux prédicateur, le meneur d’hommes, le défenseur de la prostituée et de la femme adultère, l’homme en colère qui chasse les marchands du temple de Jérusalem! Et pas l’agneau sacrifié ni le crucifié ; ce qu’ils doivent promouvoir désormais n’est plus un Christ souffrant mais un Christ héroïque : celui qui entraînait et que tous suivaient!

Ludwig Ferdinand Clauss (1892-1974) , dans son ouvrage “L’âme des races” , écrivait après de longs séjours au sein des tribus de la Transjordanie à propos de ceux qu’ils nommait “la race du désert” : Pour comprendre cette race , y compris sa façon de faire la guerre, il faut étudier son comportement religieux. Le Nordique est intérieurement face à lui-même : même en l’absence de toute relation au divin, il lui est encore possible de vivre artrecht , c’est-à-dire conformément à sa race. Il pourra ainsi s’éloigner de Dieu , voire vivre sans dieu , sans pour autant être “dépravé” (…) Rien de tel chez l’homme “de la révélation” : une vie éthiquement autonome est à ses yeux bannie, et même la croyance en un dieu qui habite notre âme et nous parle, tel une voix intérieure, est pour lui une marque d’orgueil abominable, un blasphème : Dieu est en haut, toute valeur, toute vie tombe de sa main .Car enfin, qu’avons-nous, nous autres fascistes racistes, besoin de pareilles superstitions? Sommes-nous donc si faibles, débiles et indécis, si immatures, qu’il nous faille l’impression d’une divinité tutélaire pour surveiller nos actes et pensées? Ne sommes-nous pas capables de déterminer, et de nous imposer, des valeurs éminentes par nous choisies, telles qu’Honneur, Race et Fidélité, sans recourir à de ridicules contorsions liturgiques? Sommes-nous stupides au point de risquer de les oublier si toutes les quatre ou cinq heures nous ne nous livrons pas à des simagrées sacerdotales?

Paraphrasant Molière, nous dirons que, de même que femmes et hommes meurent très bien sans le secours de médecins, certain(e)s témoignent tout au long de leur existence d’une grande rectitude morale sans l’appui fuligineux de forces transcendantes ou supra-biologiques.

Notez bien toutefois qu’à la Sororité Aryenne nous ne condamnons pas les croyants, pas plus que  ne blâmerions un enfant de croire au père Noël : nous nous contente de les trouver d’un ridicule achevé! Vestiges détritiques d’une proto-histoire où l’Homme était constamment en proie à la peur de l’Inexpliqué, les religions devraient avoir disparu avec l’avènement du Progrès! Et s’il n’en est rien, c’est précisément à cause de notre médiocre environnement humain lequel n’est que la résultante du “droitdel’hommisme” et du refus de l’eugénisme : notre espèce a proliféré quantitativement alors qu’elle aurait du  croître qualitativement. Résultat, une humanité composée pour sa grande majorité de crétins avides d’idées simplistes et de superstition.

De tous temps, la Science de l’homme blanc a, pas à pas,  fait reculer l’obscurantisme religieux en démontrant le naturalisme de manifestations considérées comme divines, un peu plus siècles après siècles : après des millénaires de recherche, ne nous sommes-nous pas aperçus que les vents résultent de différences de pressions atmosphériques, et non pas du joufflu Eole s’époumonnant gaiement depuis un nuage, et que les éclairs ne sont que décharges électriques , et nullement le produit des forges du difforme Héphaïstos les faisant porter ( par qui? encore une grande énigme de la Science! ) jusqu’au sommet de l’Olympe d’où un Zeus jovial, gavé d’ambroisie et ivre d’hydromel, peut les envoyer, avec une précision digne d’éloges, en tout point du globe qui lui semble bon… de même que les raz de marée sont provoqués par des mouvements sismiques et pas par l’ire, ou le caprice, d’un Poséidon surgissant furieusement des flots en agitant frénétiquement son trident, la barbe ruisselante de sardines, des huîtres aux tétons et la taille ceinte d’un poulpe fellatoire … faudra t-il vraiment attendre que tout , absolument tout, soit démontré en ce sens pour que les yeux de chacun enfin décillés soient?

Voilà pour l’aspect matériel de la chose. Venons-en à l’aspect spirituel, et je dirai qu’à celui qui est bien né, l’auto-discipline est innée, naturelle, ou fruit de la réflexion, mais qu’en aucun cas elle ne nécessite une série de règlements tiré de livres de contes – car c’est bien ce que sont tous ces bouquins, Bible, Coran etc… sémitiques amalgames chaotiques de simple récits, rédigés en toutes les langues, traduits parfois de manière tendancieuse, et interprétables à l’envi. Le Rig Véda, ce recueil d’hymnes aryens, nous rappelle que « Vous connaissez celui qui a fait toutes choses ; c’est le même qui est au dedans de vous » (CXI, 11)

5 réflexions sur “Race et religion

  1. Romano dit :

    Bonjour Freya ,

    je me permets de rectifier certains points . Je viens d’en discuter un peu avec Leyla

    La Bible n’enseigne pas que nous descendons tous d’ Adam et Eve .. ce sont les  » églises officielles » qui l’enseignent . ce qui est très différent !!

    Adam en hébreu signifie « dont le sang rougit à travers la peau » et seuls les Blancs rougissent !!

    Dieu n’a pas créé le nègre ( fruit de mixages raciaux entre anges déchus , bêtes et hommes cf le livre apocryphe de Jasher )

    Vous citez vous mêmes des passages de l’ AT qui interdisent bien tout mélange racial !!

    La phrase Le bâtard n’entrera point dans l’assemblée de l’Éternel n’est pas tout à fait exact

    Le terme de bâtard est faux . Dans la Bible il s’agit du mot mamzer qui veut dire hybride !!

    Aucun hybride n’entrera dans l’ Assemblée de YHWH . Telle est la phrase juste .

    Il n’y a pas d’universalisme dans la Bible qui s’étudie sérieusement . et indéniablement le mouvement Christian identity l’explique très bien

    Bonne lecture si ça vous dit ..

  2. Anke dit :

    C’est bien triste de lire votre commentaire sur les Saintes Ecritures. Etant un aryen sportif avec un corps sculpté, je ne peux pour autant nié que la Sagesse des Saintes Ecritures me dépasse de très loin. Faire travailler sont corps c’est une chose, mais sont esprit s’en est une autre. Le boeuf est musculairement bien battit, cela en fait t’il une créature divine? Votre description de la race est me semble t’il très incomplète, la créature humaine n’est pas une simple bête pourvu d’intelligence. La chasteté prôné par les chrétiens est une vertu qui l’élève au dessus de l’état de simple bétail. A moins que pour vous je il me faille me contenté de ce que la nature ma donné et engrosser ma femelle avec l’orgueil de m’attribuer à moi même une beauté pour là qu’elle je n’est aucun mérite, après tout j’aurai tout aussi put naitre moche et brun. Que serai je de plus vis-à-vis d’un nègre si je forniqué comme peuvent le faire les lapins avec une seule femelle?
    Au plaisir de lire votre réponse.

  3. A reblogué ceci sur Sororité Aryenne and commented:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :