Un point de détail du discours d’Heinrich Himmler le 4 Octobre 1943

9

octobre 24, 2012 par Sororité Aryenne


par Julie Couronne

Dans le discours que le Reichsführer-SS Heinrich Himmler prononça à Posen (Poznan), ce passage

Ich meine die Judenevakuierung, die Ausrottung des jüdischen Volkes. Es gehört zu den Dingen, die man leicht ausspricht. « Das jüdische Volk wird ausgerottet », sagt Ihnen jeder Parteigenosse, « ganz klar, steht in unserem Programm drin, Aus…schaltung der Juden, Ausrottung, machen wir, pfah!, Kleinigkeit »

est toujours traduit de la façon suivante :

I am referring here to the evacuation of the Jews, the extermination of the Jewish people. This is one of the things that is easily said: « The Jewish people are going to be exterminated, » that’s what every Party member says, « sure, it’s in our program, elimination of the Jews, extermination – it’ll be done. »

Et en français :

Je voudrais parler de l’évacuation des Juifs, de l’extermination du peuple juif. Voilà une chose dont il est facile de parler.  » Le peuple juif sera exterminé  » dit chaque membre du Parti,  » c’est clair dans notre programme : élimination des Juifs, extermination : nous le ferons « .

Or le mot  allemand Ausrottung ne signifie pas extermination mais extirpation. Et le mot extirper vient du latin exstirpare, lui-même issu de stirps  qui signifie « souche, racine » : le mot comporte donc une dimension spatiale manifeste, la notion d’extirpation renvoyant à une surface que l’on désire débarrasser. De surcroît, les mots evakuierung et  Ausrottung, qui ont tous deux une connotation de mouvement, se suivent presque, ce qui rend la phrase allemande tout à fait cohérente, alors que dans ces deux traductions, en devenant évacuation et extermination, ils la rendent absurde. C’est que les faussaires de l’Histoire n’ont pas pu attenter à la signification du premier, syntaxiquement trop proche de ses homologues anglais et français !

En revanche le mot anéantissement provient du latin anientir (« revenir au néant », « réduire à néant »)  qui n’en comporte point, et qui en allemand se dit Vernichtung – mot qu’Himmler n’emploie jamais tout au long du discours incriminé. Et c’est tout à fait logique : pourquoi encourir le risque et le frais de déplacer des personnes (et vers un front de guerre qui plus est) pour les exterminer, alors qu’il est plus sûr et moins coûteux de le faire sur place? Les Français, les Allemands, auraient-ils eu moins de sens pratique que les Chinois qui, à la même époque, brûlaient vifs leurs opposants politiques dans les chaudières de leurs locomotives ?

Il s’agit donc de deux mots bien distincts, aux significations et surtout aux implications différentes, et il fut linguistiquement incorrect d’employer l’un pour l’autre : Il s’agissait bien d’un projet de déplacement et non d’extermination, toute personne sérieuse ne peut qu’être bien d’accord là-dessus, mais ce qui est intéressant, c’est que lorsque vous tapez Ausrottung sur http://translate.google.fr/#de/fr/ , vous obtenez effectivement la traduction extermination. Or si vous prenez un dictionnaire d’il y a quelques décennies – même pas d’avant-guerre, l’édition montrée est de 1968 – on peut constater que la seule et unique traduction d’ Ausrottung est extirpation, et qu’il faut aller à Vernichtung pour trouver extermination!

Ce genre de glissement diachronique n’a rien de fortuit, ainsi qu’il l’est démontré dans notre page La perversion sémantique comme outil de conditionnement idéologique . Ici nous avons affaire à un genre nouveau d’altération sémantique qui s’est tout d’abord opéré par une traduction délibérément inexacte, avant de dénaturer la signification même du mot.  Cet exemple, qui est loin d’être unique et que je n’ai choisi que parce qu’il est connu de tous, permet de se faire une idée de la manière dont les faits linguistiques, les faits historiques et les faits sociaux sont soigneusement et insidieusement manipulés, et comment les démiurges mondialistes les font agir et réagir pour transformer le sens de certains mots;  et il apparaît ainsi que le principe essentiel de ces changements de sens-là est dans l’existence de groupements raciaux allogènes à l’intérieur des pays où ces langues sont parlées.

En linguistique, on nomme synchronie l’étude d’une langue à un moment précis de l’histoire du peuple qui l’utilise, et diachronie celle de celle de ses transformations et de son évolution. Certes, les langues sont en changement constant, mais cette évolution est intradiachronique en ce sens que, le langage ayant pour condition première l’existence des sociétés humaines dont il est l’instrument indispensable et constamment employé, il se modifie en conséquence des changements s’opérant à l’intérieur de cette société, et se trouve donc être le reflet de l’âme de celle-ci. Mais dans la situation qui nous occupe, le changement de sens imposé à certains mots est extradiachronique dans la mesure où il est insidieusement imposé aux peuples européens par des forces extérieures pour modifier la perception de leur histoire.  Dans ce cas précis, la modification de sens n’est plus la résultante de l’évolution historique d’un peuple, mais tente d’en être la cause.  Aucune modification ne peut avoir lieu sans être provoqué par une action définie — c’est le postulat nécessaire de toute théorie solide en sémantique – et pervertir la langue d’un peuple, c’est attenter à son univers mental.

9 réflexions sur “Un point de détail du discours d’Heinrich Himmler le 4 Octobre 1943

  1. Max Ou dit :

    L’examen plus *détaillé* dans son contexte, la consultation de dictionnaires allemand-allemand, allemand-anglais, allemand-français, ainsi que d’autres dirigeants nazis dont Hitler, voire Himmler lui-même, montrent sans la moindre ambiguïté que « Ausrottung » signifie extermination, c’est à dire mise à mort en masse. Il faut avoir la patience de lire :

    http://www.phdn.org/negation/ausrottung.html

    Max

    • Oui, avec des dictionnaires des dernières décennies, reformatés par l’idéologie dominante. C’est comme pour le mot « racisme », qui avant ceci n’avait aucune connotation xénophobe. Lorsqu’une définition ne cadre pas ou plus avec l’idéologie dominante actuelle, on la modifie et on réclame la destruction des dictionnaires préexistants ( http://www.onirik.net/Au-Pilon ). Car si les tenants de la thèse de l’extermination étaient si sûrs d’eux, ils n’auraient jamais demandé qu’un fait historique soit soustrait à la sphère d’examen des historiens, empiriste par nécessité, pour être transféré dans celle des juristes, rationaliste par définition. Voilà la seule et véritable réécriture de l’histoire, immonde et pernicieuse. Lutter contre celle-ci est pour nous un devoir moral.

  2. valdorf44 dit :

    « Toute société future devra donc maintenir à ses confins une zone de péril, comme le fut l’Inde pour la Grande-Bretagne, pour donner à ses élites l’occasion de se révéler. En d’autres termes, une confédération aryenne ne devra pas écraser ses adversaires, mais au contraire les maintenir à sa périphérie à titre de révélateurs ».Gaston-Armand Amaudruz

    (…)– Car l’extermination totale de l’ennemi racial est en contradiction totale, absolue, avec l’esprit héraclitéen du national-socialisme.(…)

    . http://sororite-aryenne.com/un-point-de-d%c3%a9tail-du-discours-dheinrich-himmler-le-4-octobre-1943/

  3. Selon l’histoire officielle Hitler arrive au pouvoir en 1933, et les gazages commencent en 1942 ! Hitler était un faux dur, quand il parle de gazer les Juifs, il bluffe.

  4. Melkart dit :

    Vous faites un très bon travail de « décapage sémantique » . Continuez comme ça🙂

  5. Lao Killer dit :

    A la FNAC ai consulté trois dico boche/français récents (Larousse, hachette et Harrap’s le + vieux datant de 2008) et effectivement « ausrotten » partout traduit par « exterminer »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :