Cosmonomie de la décadence

Poster un commentaire

décembre 29, 2013 par Leyla de Aragón


Sororité Aryenne

par Brigid Trismegiste

Composé seulement d’un proton et d’un électron, l’atome d’hydrogène est le plus simple de tous les atomes. Il abonde donc dans les espaces intersidéraux, où comme tous les corps matériels il répond aux lois de l’attraction, ce qui le conduit à s’amalgamer avec ses semblables. Lorsqu’ils sont en nombre suffisant, la force gravitationnelle devient telle que les atomes centraux sont forcés à fusionner – ce qui n’est pas une mince affaire dans la mesure où les deux protons sont de même charge électrique! Ils y sont obligés par le poids effarant de tous ceux qui les entourent et, au cours de cette fusion (où l’un d’eux devient un neutron) perdent 7 millièmes de leur masse, qui se convertissent en énergie sous la forme de chaleur et lumière : voilà pourquoi les étoiles brillent et chauffent!

Les atomes d’hydrogène « lourd » ainsi formés fusionnent à leur tour…

View original post 1 211 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :