Métaphysique de la Race

Poster un commentaire

octobre 30, 2014 par Brigid Trismegiste


Ce qui fera la Nation et qu’on s’en sentira membre, ne sera plus une même loi, ni une même langue, ni l’obéissance à un même dirigeant ou l’appartenance à une même religion, mais l’unité psychobiologique de la Race. Tel sera le nouveau corps mystique des femmes et des hommes reliés par une unité spirituelle (race de l’âme) et physiologique (race du corps).

Sororité Aryenne

par Brigid Trismegiste

Au premier siècle de notre ère, dans le monde gréco-romain, les conditions culturelles étaient exceptionnellement favorables à ce que l’athéisme s’impose définitivement et relègue l’ensemble des religions au placard des superstitions enfantines, et ce pour trois raisons principales :

– en 146 av J-C, la Grèce était devenue province romaine, et des cultes étrangers en provenance d’Orient, jusqu’alors théoriquement prohibés, s’étaient installés en grand nombre. Ce syncrétisme impliqua un relativisme religieux, allié à une totale liberté de croyance, et se solda par une déliquescence religieuse.

– des explications athées du monde étaient, depuis Epicure, disponibles : Ἐπίκουρος (-341/-270) avait débarrassé l’homme de la crainte divine en affirmant que les dieux sont indifférents à notre sort, et que le but des hommes sur terre doit être la recherche de l’ataraxie, cet état de sagesse équilibré résidant dans le refus de la souffrance physique et du trouble moral. Evhémère…

View original post 1 227 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :