Civilisations de l’Être, civilisations de l’Avoir, civilisation du Devenir.

Poster un commentaire

décembre 11, 2014 par Leyla de Aragón


Leyla de Aragón

On a pu se demander comment et pourquoi certains intellectuels de l’entre-deux-guerres, issus de milieux aisés et raffinés, se tournèrent dans leur soif de nouveauté et d’absolu vers le communisme, ce mouvement plébéien et prolétarien, plutôt que vers le fascisme ; qu’on se remémore ce qu’était un certain « fascisme » et on comprendra mieux:

« Le but final de la Nation (…)n’est pas la vie matérielle mais la résurrection, la rédemption des nations au nom de notre Sauveur Jésus-Christ.

Il viendra un jour, où toutes les nations de la terre ressusciterons avec tous leurs morts, leurs rois, leurs empereurs et comparaîtront devant le trône de Dieu.

L’attente de ce moment, la pensée de ce moment final: la résurrection des morts est le but le plus élevé, le plus absolu vers lequel doit tendre une nation » – Livret du chef de nid légionnaire, 3 Déc. 1931

Les lignes ci-dessus sont de…

View original post 780 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :