Discours du Nouvel An – les vœux des Sœurs Aryennes pour 2015

4

janvier 1, 2015 par Sororité Aryenne


ღ♥ღ Brigid ღ♥ღ Carole ღ♥ღ Julie ღ♥ღ Leyla ღ♥ღ

Si le doute embrume votre esprit et obscurcit votre âme, laissez-nous le dissiper avec cette certitude : 2015 sera pire que 2014, mais meilleure que 2016. L’ennemi a atteint 99% de ses objectifs et se sent de ce fait si sûr de lui qu’il ne prend même plus la peine, comme il l’a fait jusqu’ici, de masquer ses véritables intentions. Sans vergogne il se réjouit de ce que dans les villes françaises la population blanche soit désormais sous la barre des 50%; le ministère que la maghrébine Dati administra en Française, la guyanaise Taubira le gère en Noire; notre dernier espoir, un Front National dûment infiltré, s’est effiloché cette année pour disparaître totalement au vu des orientations résolument pro-maçonnique et judéophile de ce parti : en effet, si Marine Le Pen venait à accéder à la magistrature suprême, il y a fort à parier que nous soyons encore plus persécutés qu’avant; car les partis conventionnels, et surtout le PS, ont besoin de nous pour masquer leur vacuité doctrinale. Le « combat contre le fascisme » est un cache-misère bien commode pour donner à leurs actions une vague coloration morale et désintéressée.

Mais si le FN vient à diriger la France, il aura à se débarrasser d’une réputation qui à l’étranger lui colle à la peau: celle d’être un parti fasciste. En effet, nombre de partis nationalistes étrangers, par faible compréhension de la langue française, ou influencés par les médias de leurs pays, demeurent persuadés que le FN est un parti nationaliste au sens strict du terme, et fondent de grands espoirs sur lui. Ils n’ont aucune idée de ce qu’il est devenu depuis cinq ans, et de la mentalité générale de ses nouveaux militants, lesquels sont des plus en plus nombreux – les anciens ayant été virés ou partant dégoûtés. Et leurs concitoyens non-politisés sont tout aussi convaincus que le FN est un parti fasciste.

De cela, il découle que si Marine Le Pen se trouve un jour au pouvoir, elle devra pour des raisons tant diplomatiques qu’économiques démontrer au monde entier que le FN n’est pas un parti fasciste. Et pour en donner la preuve, elle n’aura d’autre solution que de s’acharner tout particulièrement sur les groupuscules d’extrême-droite. Si ceux-ci sont bien pratiques aux partis classiques pour justifier certaines de leurs actions, pour le FN ils deviendront une gêne qui devra être impitoyablement éradiquée, car l’amalgame qui est fait entre eux et lui mettra longtemps à sortir des esprits. Il suffit, par exemple, de voir le nombre de chromatodermes sur les affiches électorales du FN pour comprendre que les lois anti-racistes ne seront en aucune façon abrogées, mais très certainement renforcées! Car l’adhérent moderne au FN ne remet nullement en cause les orientations actuelles de la société ni ses structures, il veut simplement pouvoir y consommer en paix et y être soigné à prix modique, donc en finir avec les racailles et les immigrés clandestins qui grèvent le budget de la « Sécu », et c’est tout; en d’autres termes, il veut remédier aux imperfections dans le système, et non pas aux imperfections du système – système que le vrai fasciste raciste considère comme vicié et irrecevable.

D’ailleurs un bref panorama de l’histoire politique de la France depuis 1981 permet de constater que telle mesure prise par tel gouvernement, et ayant provoqué un tollé d’indignation dans l’opposition, n’est que rarement abrogée sitôt que cette dernière se retrouve à son tour au pouvoir. L’article 13, portant sur la surveillance numérique, de la toute récente loi de programmation militaire adoptée le 10 décembre dernier par le Sénat, sera de celle-là lors de la mise au pouvoir du FN, laquelle apparaît de plus en plus autant programmée que celle de Sarkozy en 2005. Cette accession risque fort d’avoir pour conséquence principale de sonner définitivement le glas des espoirs nationalistes et racistes en France. La prudence sera donc, et l’est dès maintenant, plus que jamais de rigueur dans nos actions.

Il faut que chacune et chacun se persuade qu’il œuvre pour les générations futures, pour l’avenir de la Race, et que de son vivant il ne verra rien d’autre que la lente putréfaction et le répugnant effondrement culturels, biologiques et spirituels de l’Europe. Il n’y a rien à attendre de la Russie de Poutine, dont la doctrine consiste à adhérer aux valeurs marchandes bourgeoises mâtinées de puritanisme orthodoxe — en gros, l’Occident sans le porno! Que faire? nous demandez-vous donc? Nous vous répondons: conserver, apprendre et transmettre. Faire comme les moines de l’ère mérovingienne qui à l’abri des murs épais de leurs couvents recopiaient les textes des savants Grecs pour la postérité, sans se soucier du confort de leur existence. Opposer, au tumulte consumériste et au pandémonium « antifa », une riche impavidité et une orgueilleuse impassibilité ; conserver et transmettre pour une minorité blanche encore consciente qui sera, bien après notre disparition, celle qu’évoquait le Baron lorsqu’il écrivait qu’« il n’y a que chez une minorité que peut se réaliser l’idéal de la race dans toute sa pureté, en tant que correspondance, parfaite adéquation et présence de la race du corps, de l’âme et de l’esprit* » .

Toute action d’éclat est actuellement inutile. Le mieux est de pratiquer une façon d' »exil intérieur » car aujourd’hui « Seule compte la résistance silencieuse d’un petit nombre, dont la présence impassible de « convives de pierre » sert à créer de nouveaux rapports, de nouvelles distances, de nouvelles valeurs, et permet de constituer un pôle qui, s’il n’empêche certes pas ce monde d’égarés d’être ce qu’il est, transmettra pourtant à quelques uns la sensation de la vérité, sensation qui sera peut-être aussi le début de quelque crise libératrice²» – le Baron encore. Soyons celles-là et ceux-là, sacrifions-nous discrètement et sans éclat en nous détournant des mirages de la réussite professionnelle et de la course à l’argent, et pénétrons-nous de l’idée que si nous serons individuellement aussi oubliés que les moines copistes du Haut Moyen-Âge, nous aurons été les maillons indispensables, les chaînons incontournables, de la glorieuse Renaissance Aryenne, du retour au concept héllèno-celtique de Civilisation du Devenir, qui paraîtra sur les ruines fétides de cette civilisation de l’Avoir qui a tué la civilisation de l’Être qu’était la Chrétienté.

Pour toutes ces raisons, nous vous souhaitons donc malgré tout une 2

* Julius Evola. « Synthèse de doctrine de la Race »
² Julius Evola  » Révolte contre le monde moderne  »

4 réflexions sur “Discours du Nouvel An – les vœux des Sœurs Aryennes pour 2015

  1. albers dit :

    tout d’abord tous mes voeux à nos Soeurs Aryennes pour cette nouvelle année !!
    j’avais déjà écrit ce qu je pensais de Marine Le Pen dans « babillages » le 20 Novembre dernier
    à la suite d’un article de Sarah Prieux. Marine est devenue une carieriste et elle attend la
    disparition de son père (la « statue du commandeur ») pour changer radicalement
    l’orientation du FN actuel.
    bien que la situation actuelle soit difficile et pénible à vivre, je ne partage qu »en partie le
    pessimisme de nos Soeurs. L’ homme au monocle (le Baron) prévoyait un effondrement
    de notre société actuelle putride et fétide ; c’est une question de temps. Sans doutes
    nous ne le verrons peut-être pas, mais nos Soeurs et nous tous travaillons pour les
    générations futures,. Ce serait faire fi du génie de notre race que de ne pas savoir se sortir
    des difficultés actuelles, même si elles nous coûtent dans dans notre vie quotidienne.
    et c’est après l’effondrement de la société actuelle que nous pourrons reconstruire
    autre chose plutôt que de faire du replatrage d’une société fissurée et délabrée !!
    voilà quelques lignes inspirées par cet arcicle.

  2. valdorf44 dit :

    Père
    Hollande

    Qui es
    odieux,

    Que ton nom soit
    oublié,

    Que ton quinquennat
    s’achève,

    Que ta volonté cesse en France comme
    ailleurs,

    Épargne-nous aujourd’hui ta connerie
    quotidienne

    Pardonne-nous notre
    méfiance

    Comme nous pardonnons à ceux qui t’ont
    élu

    Et ne nous soumets pas à la tentation de
    te virer

    Mais délivre-nous de ta
    présence

    Car c’est à toi
    qu’appartiennent

    la médiocrité, l’incompétence et le
    déshonneur

    Pour les années écoulées et à
    venir.

    Amen !

    § Anonyme§

  3. valdorf44 dit :

    Notre pays connaît pratiquement toutes les années finissant en 15 un très grand événement. Souvent régénérateur, presque toujours meurtrier…

    1315 : La France dégouline mortellement depuis des années, sous l’intensité incompréhensible de pluies diluviennes. Les récoltes sont pourries, la famine s’étend partout. L’espérance de vie s’effondre comme jamais. Dans un climat d’apocalypse, l’éphémère roi Louis X laisse mourir sa reine dans un cachot obscur et glacial, suite au scandale de la tour de Nesle.

    1415 : Année noire pour la patrie. Le funeste 25 octobre, la chevalerie française est littéralement anéantie par l’armée anglaise à Azincourt. Les Français, englués dans la boue, sont massacrés. A cette époque, on meurt surtout après le combat, de ses blessures. Les corps sont broyés à coups de masse, les membres coupés gisent sous un ciel noir. La France est en état de mort clinique !

    1515 : Seul cru positif ! Marignan bien sûr, avec la victoire historique des troupes au lys devant les troupes suisses des Etats italiens, réputées invincibles. 1515 est en outre l’année de l’avènement de François Ier qui, après sa victoire, entre triomphalement en Italie. Le roi rêve d’être César.

    1615 : Cinq ans après l’attentat qui a coûté la vie au bon roi Henri IV, la France souffre d’une guerre civile désastreuse dans une ambiance de fin du monde. Dans certaines régions, la faim pousse les hommes « à paître dans l’herbe comme des bêtes ». La nation est rongée par les divisions, mais les États généraux, les derniers avant ceux de 1789, s’achèvent néanmoins avec le renforcement de l’absolutisme.

    1715 : Exsangue, le royaume de France est au bord de la rupture. Après plusieurs décennies de guerres contre l’Europe entière, après avoir frôlé la catastrophe militaire (victoire miracle de Denain en 1712), le peuple de France aspire au repos. En septembre de cette année, le grand roi meurt d’une gangrène ; les finances sont au plus mal, et les graves épisodes de refroidissement climatiques (1692 et 1709) ont causé plus de morts en proportion que la future Grande Guerre !

    1815 : C’est la fin d’un monde. Depuis Louis XIV, la France occupait le premier rang des puissances mondiales. Dans la boue de Waterloo, au cœur d’une ultime défaite, la Grande Nation passe la main. C’est un tournant historique majeur.

    1915 : Le pays est plongé dans la plus effroyable des guerres. Enterrés depuis plusieurs mois dans les tranchées, les soldats français font face à l’ennemi dans un conflit cauchemardesque. Après la saignée de l’année précédente, l’armée est comme sous le choc. Il faut tenir, à tout prix…

    2015….

    http://www.bvoltaire.fr/joriskarl/1715-1815-1915-2015-le-15-une-date-souvent-maudite-pour-la-france,148795

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :