Dialectique de l’éros et de la civilisation – l’aliénation de l’homme par le travail

Poster un commentaire

novembre 26, 2015 par Yoo Mee Shin


« L’activité tournée vers le profit et la production, de moyen s’est faite fin, a pris l’homme corps et âme et l’a finalement condamné à une course sans répit, à une expansion illimitée de l’agir et du produire. Dans ce mouvement, qui n’est pas « activité » mais seulement agitation insensée, l’économie enchaîne des milliers et des milliers de travailleurs, non moins que le grand chef d’entreprise, le « producteur de biens », le « possesseur de moyens de travail », et détermine des actions et des réactions concordantes génératrices de destructions spirituelles toujours plus grave. Si le grand chef d’entreprise se consacre totalement à l’activité économique, il en fait, par une auto-défense instinctive, une sorte de stupéfiant dont il ne peut plus se passer _ car s’il s’arrêtait il ne verrait que l’horreur d’une existence privée de signification (…) Comme le « peuple », le « travail » est devenu un de ces entités sacrées, intangibles, dont l’homme moderne n’ose rien dire, sinon pour les louer et les exalter. Un des aspects les plus opaques et les plus plébéins de l’ère économique est précisément cet auto-sadisme qui consiste à glorifier le travail en tant que valeur éthique et devoir humain essentiel » – Julius Evola, chapitre 6 de « Les hommes au milieu des ruines », 1972

« Une étrange folie possède la classe ouvrière des nations où règne la civilisation capitaliste. (…) Cette folie est l’amour du travail, la passion furibonde du travail, poussée jusqu’à l’épuisement des forces vitales de l’individu et de sa progéniture (…) Travaillez, travaillez, pour que, devenant plus pauvres, vous ayez plus de raisons de travailler et d’être misérables » – Paul LAFARGUE ,« Le droit à la paresse »

Sororité Aryenne

par Yoo Mee Shin

La sexualité comporte deux aspects:

– un aspect profane, la reproduction

– un aspect sacré , la reliance — dans le sens de besoin psychosocial , de création ou recréation des liens, d’établissement ou rétablissement de liaison entre une personne et, soit un système dont elle fait partie, soit l’un de ses sous-systèmes.

Les sororités — prêtresses de Lesbos , Dui shi de la Chine du II° millénaire av J-C , mythiques Amazones — et confréries d’autrefois — Spartiates, Templiers, S.A.– étaient homosexuelles. Pourquoi? Car elles savaient que face à son amant(e), aucun(e) guerrier(e) ne pouvait faillir ni faire acte de trahison.

L’amour homosexuel, plutôt que d’être combattu, était donc réorienté. S’exhiber avec des plumes dans le cul et des platform-boots taille 45 lors d’une « gay-pride » – puisque la plupart du temps seule l’homosexualité masculine heurte les sensibilités – n’est jamais qu’un reflet des…

View original post 2 153 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :