L’arme de la dérision

Poster un commentaire

mars 11, 2016 par Carole Ravereaud


Sororité Aryenne

par Brigid Trismegiste

Il est incontestable que le discours politique actuel, tant celui des professionnels de la politique que celui des éditorialistes de la grande presse nationale et locale, est devenu aussi univoque qu’unilatéral. C’est dans ce contexte général de normalisation et d’assagissement rhétorique du discours politique qu’il convient de brandir l’arme de la dérision et, non seulement d’en user de façon la plus conflictuelle possible, mais de faire bon usage de cette soigneusement entretenue conflictualité.

Conscient de notre singularité, faisons-en d’abord un argument de distinction. Ne nous contentons pas de renouer avec les pratiques pamphlétaires de l’extrême-droite des années 1930 et de ses ancêtres de l’antisémitisme ou de l’antiparlementarisme, mais rompons, par exemple, avec toute pudibonderie dans le domaine sexuel – redevenant ainsi des Celtes archétypiques. Usons sans mesure de l’arme des faibles et des contestataires, celle du bouffon du roi, du contre-pouvoir, de Gavroche : à côté de…

View original post 1 196 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :