La prostituée comme agent fondateur de la civilisation

4

mai 25, 2016 par Yoo Mee Shin


hétaïreDans la Grèce Antique, l’hétaïre était une Prostituée de haut rang tenant salon où se retrouvaient tous les notables et philosophes de la Cité. Naturellement très experte en services sexuels , elle avait également reçu une éducation soignée lui permettant d’initier des conversations entre gens cultivés lors des banquets qu’elle organisait. Seule entre toutes les femmes de Grèce (hormis Sparte) elle était indépendante et pouvait gérer ses biens. La plus connue reste Aspasie, maîtresse de Périclès, qui dominait les hommes politiques et attira chez elle Sophocle, Phidias, Socrate et ses disciples, inspirant « aux philosophes un intérêt qui n’ est ni mince ni négligeable » (Plutarque, Vie de Périclès, XXIV, 2)

 

__miisuuEt dans l’Ancien Orient, avant l’irruption des musulmans et des chrétiens avec leur prêtraille psychosémite, les courtisanes éblouissaient non seulement par leur pratiques sexuelles de très haut niveau, mais aussi par leurs créations culturelles : poésie, musique, danse. Elles étaient adorées car considérées comme hypostases des divinités féminines des mythologies asiatiques.

Sororité Aryenne

par Yoo Mee Shin

En la lointaine préhistoire, à l’aube de l’humanité, dans les hordes primitives les hommes se comportaient comme dans les meutes d’animaux organisés : le ou les plus fort s’appropriai(en)t les femmes de son(leur) choix et les autres devaient s’en passer. Ceci était du au fait que, la survie et l’évolution de la horde passant par un accroissement qualitatif et quantitatif de sa population, il était estimé que seul le ou les homme(s) le(s) plus fort(s) était à même de produire des enfants toujours plus robustes et nombreux: c’était la Loi du Sperme, plus tard appelée Loi du Sang.
Ce principe avait deux défauts majeurs:

– basé sur la force brute, il entraînait un instabilité sociale chronique car l’ordre social était constamment remis en cause par un incessant combat pour les femmes et le pouvoir ( chez les lions, lorsqu’un nouveau mâle destitue l’ancien, il tue tous…

View original post 577 mots de plus

4 réflexions sur “La prostituée comme agent fondateur de la civilisation

  1. moktarbenjano dit :

    Fort bien vu madame Yoo !
    À l’époque des petites bandes errantes du paléolithique , les mâles soumis et interdit de reproduction n’avait d’autre choix à part l’homosexualité que d’acheter le corps de la prostituée en échange d’avantages matériels ou de protection .
    À partir de la sédentarisation du néolithique tout a changé car le mâle dominant a perdu son pouvoir absolu dans une société organisée où chacun avait besoin de tous .
    Chaque mâle lambda a alors pu se payer sa prostituée personnelle en échange de la sécurité et constituer alors sa propre famille s’il n’avait pas choppé le gène de l’homosexualité lors de milliers d’années de pratique sodomite contrainte .
    C’est alors qu’au milieu de toutes ses prostituées apparaît une femme nouvelle , l’Amazone , qui , elle , ne baise que pour son plaisir …

  2. Toujours les funestes inventions de la même ethnie pour gâcher l’existence du reste de l’humanité…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :