Nocuité des lobbys homosexuels masculins occidentaux

4

novembre 5, 2016 par Angela Sprang


On sait depuis longtemps que l’homosexualité masculine n’est pas uniquement d’origine psychologique, mais peut avoir une source génétique : le neurobiologiste Jacques Balthazart a démontré l’existence d’une interaction entre facteurs génétiques et hormonaux pendant la vie embryonnaire, les hormones sexuelles exerçant alors dans le développement du fœtus un rôle organisateur (source : https://www.cairn.info/biologie-de-l-homosexualite–9782804700379.htm ) Outre-Atlantique, le chercheur américain Dean Hamer a établi sur un échantillon assez représentatif que plus de 10 % des frères d’un garçon homosexuel connaissaient la même évolution sexuelle, proportion plus élevée encore chez les jumeaux puisqu’elle atteint 40 à 50 % des cas (source : http://www.sciencemag.org/news/2014/11/study-gay-brothers-may-confirm-x-chromosome-link-homosexuality ) . Un homme homosexuel ayant souvent des ascendants de même orientation du côté maternel, l’hypothèse d’une transmission génétique de l’homosexualité par voie matriarcale s’en trouve validé. Nombreux dans nos rangs, les anti-homosexuels ont donc un comportement aberrant lorsqu’ils veulent forcer ces homosexuels à avoir une vie normale, donc à se marier et procréer, puisque ce faisant ils augmentent le nombre d’homosexuels dans leur peuple!

Sororité Aryenne

par Carole Ravereaud

Contrairement à une idée encore bien ancrée, l’homosexualité n’est pas « contre-nature », tout du moins celle d’origine génétique : elle existe chez la plupart des espèces animales, et pas seulement sur un mode ponctuel – comme simulacre de soumission au chef de meute, par exemple – mais dans le cadre d’une vie commune stable, de la même manière que d’autres individus du même groupe. Chez ces espèces comme chez l’homme, les homosexuels ont historiquement représentés entre 5 et 7% de la population totale, et ça n’a jamais entraîné la disparition d’aucune race. L’homosexualité n’est donc pas un danger en soi, et dans toute société civilisée chaque adulte consentant(e) doit voir garanti le droit de vivre sa sexualité à sa guise, et les homosexuels de former impunément des couples stériles si bon leur semble. Ce qui constitue une anomalie, dans nos sociétés occidentales, c‘est la survalorisation de…

View original post 855 mots de plus

4 réflexions sur “Nocuité des lobbys homosexuels masculins occidentaux

  1. Brillante analyse que je partage entièrement.

  2. . Le « combat anti-homosexuels » sans nuances, tel qu’il est voulu par certains pans de l’extrême-droite, procède de la « tactique de substitution » expliquée par Julius Evola dans « Les hommes au milieu des ruines » : détourner l’énergie des militants vers un combat secondaire. Actuellement les principaux ennemis de la race blanche, ceux qui oeuvrent consciemment à la détruire par dilution et métissage, sont:

    – le grand patronat, distribués en francs-maçonneries protestantes (ex: Lion’s et Rotary Club*) catholiques (ex: l’Opus Dei) déistes (ex : Grande Loge de France) ou athées (ex : Grand Orient de France)

    – les juifs, regroupés principalement dans des organisations anti-racistes

    – les églises universalistes, « église » étant à prendre dans son sens étymologique d' »ekklesia » (en grec ancien : assemblée) et désignant donc tout troupeau de monothéistes, chrétiens ou musulmans.

    Tout autre combat est adventice, voire suspect, car l’homosexuophobie des chrétiens intégristes n’est qu’un partie de leur sexophobie générale, et qu’étant sexophile la Sororité Aryenne ne saurait cautionner cette position. Nous le répétons, il y a plus urgent et plus important à combattre.
    *
    Il serait plus juste qu’ils arborent comme devises « se servir d’abord » et « nous nous servons » …

    • A l’opposé, les homosexuolâtres qui affirment qu’il est indigne de chercher à expliquer l’homosexualité sans chercher à expliquer auparavant l’hétérosexualité! (source ) L’hétérosexualité n’a pas besoin d’être expliquée pour la même raison qu’on n’expose pas pourquoi les chats sont nyctalopes ou les femmes ont deux seins pour allaiter leur enfant : parce que c’est la norme. Non pas une norme artificielle sous la forme d’une construction sociale ou religieuse, mais une norme biologique qui fait qu’une espèce bisexuée doit être hétérosexuelle, sinon elle s’éteint.

      Peu importe que l’homosexualité soit une anomalie génétique ou psychique, car il n’est pas davantage question de persécuter les homosexuels que les diabétiques ou les neurasthéniques. Mais il est tout autant exclus de promouvoir l’homosexualité en tant que norme pour un peuple ou une race, car cela serait tout simplement du génocide.

      • L’homosexualité peut également revêtir une forme récréative sous la forme de la bisexualité, dont nous autres Soeurs Aryennes sommes adeptes.

        Mais le « mariage homosexuel », c’est du plagiat pur et simple. Le terme « mariage » désigne l’union entre une femme et un homme dans le but de fonder une famille : c’est un axiome, au même titre que les mesures comme le litre, le gramme etc… Le mariage est un élément fondamental d’un système social qui n’a pas à être justifié, tout comme par exemple le refus de l’ordination des femmes dans l’Eglise Catholique. D’autres formes d’associations humaines copulaires peuvent exister, et existent, sans pour autant s’appeler ainsi : chaque mot doit avoir sa signification, et chaque concept sa désignation, mais sans interpénétration ni perméabilité sinon plus rien n’a de sens.

        Rien ne doit empêcher les homosexuels de vivre leur vie comme ils l’entendent, mais les laisser adopter est dangereux pour la race, car l’homosexualité est alors perçue comme une norme acceptable par les enfants dont ils ont la charge; or si l’homosexualité est tolérable à l’intérieur d’un peuple, c’est précisément parce qu’elle est considérée comme une excentricité et reste donc marginale. Dès lors qu’elle serait vue comme normale, c’est-à-dire comme conforme à la nature d’une société, celle-ci encourrait le risque d’une augmentation de ces pseudo-mariages et se mettrait en peine d’être renouvelée biologiquement — sauf à recourir à une immigration massive, ce qui est évidemment le but du « mariage homosexuel ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :