Une conséquence des catégories raciales dans le champ de la santé

Poster un commentaire

mai 5, 2017 par Carole Ravereaud


Le blog de Carole Ravereaud

Étudier le rôle de l’origine raciale dans la détermination d’inégalités de santé requiert de catégoriser. Ces catégories, en biologie humaine, sont celles de grand’race et de race-type, donnant à comparer la santé des Blancs à celle des chromatodermes et celle des aryens à celle des sémites. Cette catégorisation présente l’avantage de mettre en lumière le rôle sur la santé de l’origine raciale, et ouvre des pistes de compréhension de l’importance des facteurs raciaux dans la détermination de la santé. C’est finalement la transcription dans les corps des inégalités biologiques interraciales qui est révélée.

Chaque race humaine présente un patrimoine génétique plus ou moins susceptible de développer certaines maladies : des affections répandues partout affectent plus grièvement tel ou tel groupe racial. Certaines sont caractéristiques d’une race donnée, ainsi de la drépanocytose, ou anémie à hématie falciforme, qui atteint quasi-exclusivement les populations africaines, maghrébines, antillaises et indiennes. La maladie de Tay-Sachs…

View original post 459 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :