Les auteures

12

Brigid Trismegiste

Überfrau

Si la crainte habite vos coeurs, je vous en prie , bannissez-là sur le champ !
Je suis une sublime Angevine, descendante des reines de Neustrie, qui pour réfuter l’abjection commerciale contemporaine offre – noblesse oblige! – mon alchimie graphique coulée dans des exigences intellectuelles, morales et politiques intransigeantes. Mon pseudo est un hommage à la déesse primordiale des Celtes, et comme elle je suis trois fois grande : par ma beauté, par mon intelligence, par ma culture.

Refusant le spectacle écœurant du monde réel, de ses multitudes vulgaires et débraillées, de son architecture déprimante pour handicapés moteurs et cérébraux, je règne sur le monde virtuel de l’Internet où je peux poursuivre de mon ire les déjections des gribouilles, les attentats à la beauté, les vidéos sucrées pour mongoliens et autres « oeuvres » et « artistes » à la navrante insipidité.

Nulle cruauté, nulle rigidité de l’âme ni sécheresse du cœur dans tout cela, car pour autant je n’oublie jamais que femme je suis, et revendique quotidiennement mes exigences de sexualité fasciste dominante.

…mes blogs: http://epigrammes.wordpress.com/ , http://sarahprieux.wordpress.com/

 

Julie Couronne

Gardienne de l’orthodoxie


Docteure en Histoire des Relations Internationales (Paris I, Panthéon-Sorbonne) mes recherches actuelles examinent les questions de géopolitique dans le sous-continent ( tout en ne négligeant pas l’impact du conflit afghan), la renaissance du naxalisme en Inde, mais également la problématique de la citoyenneté dans un pays qui menacerait, selon certaines analyses outrancièrement alarmistes, de devenir un Etat failli : le Pakistan. Je suis également titulaire d’une chaire de géopolitique à l’université Jawaharlal Nehru de New Delhi (JNU) mon domaine de spécialisation étant le conflit du Cachemire, la géopolitiques de l’Inde et du Pakistan, le sous-continent indien, la citoyenneté mal partagée au Pakistan, et les dérives terroristes. Parallèlement je milite pour la résurgence d’une Europe blanche, puissante et solaire, raciste et gynocratique.

…mon blog: http://juliecouronne.wordpress.com/

 

Leyla de Aragón

Princesse Wisigothe

¡Ola!

Gasconne de naissance, je descends en droite ligne des princesses wisigothes arrivées dans la région au IVème siècle. Elevée dans la foi catholique, j’accomplis après mon BAC deux ans à la Faculté de Théologie de Toulouse, tant j’étais émerveillée par  la richesse des doctrines  de la Très Sainte Eglise Catholique, Apostolique et Romaine. Telle une gentille oiselle en son nid, je vécus des années de béatitude intellectuelle à approfondir et comparer diverses sommes théologiques, bercée par les enchanteresses certitudes du christianisme  — et aussi par la situation sociale plus qu’aisée de ma famille. C’est la rencontre avec Brigid en 2004 qui m’a ouvert les yeux. Ma curiosité naturelle a été plus forte que mon goût du confort intellectuel et j’ai, presque malgré moi, remis en question non seulement tout ce que j’avais lu et appris sans jugement critique, mais également ma propre façon de vivre.  Après plusieurs mois de lectures suivies de réflexion introspective, je rejetai toute forme de transcendentalisme et embrassai le culte de l’immanentisme racial : ce fut une véritable renaissance, mais soucieuse de me régénérer dans une continuité historique et culturelle, je suis partie vivre (et travailler, ce que je n’avais jamais fait auparavant) en Aragon où mes ancêtres wisigoths régnèrent glorieusement début du Moyen-Âge.

…mon blog: http://princessewisigothe.wordpress.com/

Yoo Mee Shin

Aryenne d’honneur

Bijour! M’appelle Rachel et réside dans le 44

Mon prénom d’origine : Yoo Mee . Grande (1,70m) svelte et bien faite, je vis actuellement à Nantes .

J’ai été adoptée à l’âge de 18 mois et ma vie d’adoptée ne s’est pas passée comme j’aurai aimée , entre une mère indifférente et un père trop « affectueux » … je me suis retrouvée dans une famille où , aussitôt ai-je posé les pieds chez eux, toutes mes origines etc.. ont été mise à la poubelle.

Pour eux j’étais « blanche » et française.

Ma mère me déguisait souvent en chinoise, ou bien on allait souvent manger au resto chinois, mais jamais au grand jamais ils se sont intéressés un minimum à notre pays.

Rajoutez-y aussi l’entourage qui se foutent sans arrêt de tes yeux, et de tes origines, et ça donne le résultat d’une personne qui renie tout au point de refuser de fréquenter d’autres asiatiques , qu’importe leur origine.

Evidemment tout a changé à la puberté, l’exotisme ajoutant à ma sensualité , d’une année scolaire sur l’autre , de vilain petit canard (jaune) j’étais devenue le fantasme sexuel absolu de tout mon établissement scolaire! Ca m’a grandement aidé à m’accepter selon ma race .

Sinon mes passions sont :

les jeux videos
le graphisme
les arts martiaux
les armes blanches
le cinema ( horreur/ thriller )
le sexe
chant
danse
voyages ...

…mon blog: http://feminationalbolchevisme.wordpress.com/

Carole Ravereaud

Petite soeur aryenne

file_1396110Jusqu’à l’an dernier,  je vivais dans la bienheureuse insouciance des vérités assénées télévisuellement. A cet époque, je n’avais pas toute les notions de la vie que j’ai obtenu depuis ma rencontre avec Freya von Asgard,  je vivais encore dans la culpabilité de ma peau de Blanche qui me poussait à me donner charnellement aux immigrés dont j’avais pitié de la misère sexuelle. Tout ces fallacieux sacrifices étaient dangereux pour ma santé (et même pour ma vie après tout) mais je m’en fichais totalement et  n’arrivais même pas penser à la peine que pouvait ressentir un proche si jamais quelque chose m’était arrivé. Quand j’y repense, comment ais-je fait pour être aussi naïve ? Aucune idée mais quand je rencontrai les Soeurs, ce fut comme se prendre une grosse gifle en pleine figure.  Le corps ne reflète pas toujours l’âme, m’avait-on dit… eh bien si! Après les épreuves sexuelles, que je réussis haut le vagin avec la Gynarque en personne, s’ensuivit une longue période d’apprentissage livresque débouchant sur un examen oral dont je suis venue à bout cette semaine seulement. Depuis je suis une Soeur Aryenne Intégrale, je n’ai plus télé ni radio et ma renaissance s’est faite par la double voie de l’Equilibre et de la Beauté. A part ça dans la vie je suis pâtissière et j’aime autant faire des gâteaux que des gâteries.

…mon blog: http://caroleravereaud.wordpress.com/

12 réflexions sur “Les auteures

  1. N.C dit :

    Des femmes fières de leur origine raciale, c’est un miracle. Surtout quand on sait que les races inférieurs gagnent de plus en plus de territoires et de pouvoirs. J’aimerai beaucoup apprendre a vous connaitre un peu plus Frauleins. SH

  2. Shin Yoo Me, j’ai ete aussi adopte (meme si ca se passe bien dans ma famille) et j ai eu a supporter les moqueries du fait de ne pas etre blanche alors que mon education est totalement francaise et catholique. Pendant longtemps -et encore un peu maintenant- j ai eu honte de mes origines, honte de ce a quoi je ressemble. Tu sembles degager une force de caractere que j’admire.Des conseils?

    • Yoo Mee Shin dit :

      Je ne sais trop, Emmanuelle : les psychismes sont différents, ce qui est bénéfique pour l’une peut être néfaste pour l’autre… pour ma part c’est la rencontre de Freya qui a tout changé, elle m’a appris à être fière de ma race après m’avoir fait lire « Le mythe du XX° siècle » du grand Alfred Rosenberg où un passage entier , titré « L’Asie aux Asiatiques » , prend parti contre le colonialisme pour raisons d’hygiène raciale . Depuis lors je suis convaincue que les différentes Races Humaines sont , de par leur variété, un trésor pour l’Humanité et que ce serait un effroyable gâchis que de détruire, en quelques décennies de métissage incontrôlé , ce qui a pris des millénaires à se créer et à sa stabiliser .

      • Ethénor el Cordobès dit :

        Cela dit, tu tiens vraiment compte de ce trésor, et le monnaie chèrement, mais de façon totalement justifiée, puisque tu es l’archétype idéal de l’aristocratie raciale asiatique

        Bisous sur cette chatte bridée (mais pas au sens figuré là elle est très débridée ha!ha!ha!)

      • Ethénor el Cordobès dit :

        Ce blog baigne dans une atmosphère de supranationalité et on comprend que vous ne voyiez le temporel que comme une succession d’intermèdes agrémentés d’incidents de parcours. La Sororité Aryenne de tout’évidence compte en siècles et planifie pour l’éternité, et si votre politique peut apparaître au profane impénétrable et à l’occasion coupable, c’est qu’elle est mesurée par de petits esprits pratiques et assujettis aux contingences temporelles. Ne vous laissez pas distraire – mais ai-je besoin de le spécifier? – et continuez ainsi. je vois baise les pieds à toutes quatre.

      • Ethénor el Cordobès dit :

        Bon anniversaire Rachel, même si c’est avec une semaine de retard.

      • Yoo Mee Shin dit :

        Mici Ethénor el Cordobès! Twa mimi!

  3. Yoo Mee Shin dit :

    Hi!hi!hi! Mwa sale pute niaq!

  4. Lao Killer dit :

    Bravo, citoyennes! Vous êtes de la race des Brunehilde, des Frédégonde, des Marcoviève! Vous êtes le sang neuf, les vagins nouveaux, qui vont régénérer spirituellement et sexuellement notre race! Je m’incline, je m’incline!

  5. Philepo Reivo dit :

    Pour clore le débat sans fin sur l’identité de Freya von Asgard, sachez que je l’ai rencontrée en allant au Salon de l’Agriculture 2010 : ma jument rétive, aussi déséquilibrée qu’intelligente, m’ayant rué dans les parties lors de notre dernier coït ; je l’avais conduite à l’équarrissage et j’envisageais de la remplacer par une truie, animal gaulois plus docile sexuellement. C’est à la gare Montparnasse que je la croisai. Elle était vêtue d’un tee-shirt rose, d’une petite jupe blanche et de sandales à hauts talons de la même couleur. Submergé d’émotion je m’empêtrai dans mes bagages (comportant entre autres un clapier portatif) et m’étalai à ses pieds. J’eus une vue panoramique sur ses adorables petits orteils vernis et là, malgré moi, ma langue sortit de ma bouche comme une tête de la carapace d’une tortue pour les lui lécher.

    Surprise elle s’arrêta, puis avec un sourire indulgent me laissa faire. Ensuite elle m’enjamba et je sortis de sa vie à jamais, alors qu’elle était entrée dans la mienne pour toujours. Elle me laisse jouer à mes conneries, en contrôlant et repérant de loin certains trucs, et c’est plus que je n’oserai jamais espérer. Ses ferventes prises de positions sexuelles font partie intégrante de son hitlérisme sincère, et ce qui exaspère certains, c’est son incroyable maîtrise des notions qui s’y rattachent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :