Michaël Kühnen, « Homosexualité et national-socialisme »

24

avril 26, 2014 par Carole Ravereaud


Qu’est-ce que le troisième sexe? Selon qu’on fait référence au sexe biologique, à leurs rôles traditionnels, à l’identité ou à l’orientation sexuelle, cette appellation a au cours des siècles désigné tantôt les hermaphrodites, tantôt les ecclésiastiques, tantôt les homosexuels. Dans cette dernière catégorie, Michaël Kühnen (1956-1991) imputait pour partie l’échec du III° Reich par la répression de l’homosexualité et l’éradication des S.A. Figure controversée s’il en est dans les milieux d' »extrême-droite », Kühnen fut engagé volontaire en 1977 dans la Bundeswehr en 1977 pour en être exclu en 1979 et condamné à quatre ans de prison (dont trois fermes) pour incitation à la haine raciale et apologie du national-socialisme. A sa libération en 1982, c’est avec Michel Caignet – membre dans sa jeunesse de la Fédération d’Action Nationale et Européenne (FANE) de Mark Fredriksen – et Jürgen Mosler – de l’Aktionsfront Nationaler Sozialisten/Nationale Aktivisten (ANS/NA) – qu’il fondera l’Europaïsche Bewegung (Mouvement européen), organisation internationale implantée en Allemagne, en Belgique, au Danemark, en France et aux Pays-Bas, jusqu’à la brouille avec ce dernier pour avoir décrit l’homosexualité comme une « anomalie pathologique » .
Scan0002L’ANS/NA était articulée en une trentaine de « Camaraderies » et dans des zones « Nord », « Sud », « Ouest » et « Centre », et pour les femmes avait été créée un « Mäbdelbund »; s’y rattachaient une série de très intéressants groupuscules comme « Aktion Auslânderrückführung — AAR » (Action Refoulement des Etrangers), et « Freundeskreis Deutsche Politik — FKDP » (Cercle d’Amis Politique Allemande) ­. Les emblèmes et signes distinctifs du mouvement témoignaient d’un grand sens esthétique, associant tradition et esprit novateur:

Aktionsfront Nationaler SozialistenAktionsfront Nationaler Sozialisten 2

La plupart de ces organisations furent interdite en 1983, et Kühnen condamné à huit mois de prison avec sursis et mise à l’épreuve. Ledit sursis ayant été supprimé en 1984, il passa en Suisse puis en France. Les principaux membres de l’organisation clandestine étant arrêtés (ils étaient environ 260), y compris leur député, Arndt-Heinz Marx, Michel Caignet le fit héberger en banlieue parisienne chez un ancien membre de la division Charlemagne. Expulsé de France vers la RFA, il y sera condamné à trois ans et quatre mois de prison ferme en 1985. Libéré à nouveau en 1988, il structura son mouvement clandestin en Allemagne orientale, notamment après la chute du mur de Berlin. Il mourra du sida le 25 avril 1991, à l’âge de 35 ans, à la clinique municipale de Kassel. C’est Michel Caignet, publicateur du mensuel « Gaie France » se voulant une revue homosexuelle à ambitions culturelles et politiques proche de la Nouvelle Droite, qui traduira en français l’opuscule « Homosexualité et national-socialisme » de Michaël Kühnen que voici:

Scan0001 Scan0003 Scan0004Scan0005  Scan0006 Scan0007 Scan0008 Scan0009 Scan0010 Scan0011 Scan0012 Scan0013 Scan0014

 ( On notera, en page 9, la confirmation historique d’un travers que j’avais dénoncé dans mon texte https://aryansisterhood.wordpress.com/2013/08/18/nocuite-des-lobbys-homosexuels-masculins-occidentaux/  , paragraphe 2 )

24 réflexions sur “Michaël Kühnen, « Homosexualité et national-socialisme »

  1. valdorf44 dit :

    Un néonazi allemand va faire son entrée au Parlement européen

    La victoire d’Udo Voigt marque le retour d’une figure du nationalisme allemand. Ce fils d’ancien SA, les funestes «chemises brunes» d’Ernst Röhm, a adhéré en 1968, dès son plus jeune âge, au parti néonazi. Ses convictions politiques lui coûteront plus tard une carrière d’officier au sein de la Bundeswehr. Aujourd’hui âgé de 62 ans, le Berlinois a dirigé le NPD entre 1996 et 2011, avant d’être évincé de la direction par son rival Holger Apfel. Mais ce dernier a brusquement cédé la main en décembre dernier, certains lui reprochant en interne des penchants homosexuels.

    http://www.lefigaro.fr/elections/europeennes-2014/2014/05/26/01053-20140526ARTFIG00255-un-neonazi-allemand-va-faire-son-entree-au-parlement-europeen.php

  2. valdorf44 dit :

    …Si nous nous voulons les héritières d’Ernst Röhm comme défenseurs du bien commun à travers les valeurs de l’ordre, de l’épanouissement sexuel et de la sécurité…
    …C’est dans cette noble perspective qu’homonymisant la S.A. a été fondée la Sororité Aryenne…

    Introduction: – http://sororite-aryenne.com/

    –Héritière–,– homonymie–, en exergue de vos remarquables travaux, — in hoc signo vinces–, puis je maintenir mon affirmation, nobles Soeurs ? Je le crois, pardonnez moi…et en ferais peu de cas…

    Ce qui ne m’ a pas échappé c’ est donc cette empathie pour un soudard sodomite félon, alors que d’ innombrables combattants eussent pu prétendre à cet honneur…

  3. valdorf44 dit :

    À travers Michaël Kühnen (1956-1991), Ernst Röhm, dont vous faites grand cas, alors même que sa fin igniomineuse sous l’ implacable volonté du führer efface ses états de services, en plus qu’ il s’apprêtait à la trahison, n’ est en rien responsable par sa mort d’ un échec du troisième reich ou par la bande, si vous me le permettez Mesdames…
    D’ autres lui sont infiniment supérieurs, race de l’âme oblige…

    • Comme tu as pu le constater je n’ai pas mis mon nom en haut de cet article, dans la mesure où ça n’en était pas un, mais une simple présentation du personnage. Ce petit exposé n’est là que pour introduire les pages de l’auteur et n’en est ni le panégyrique, ni même l’apologie – sauf peut-être ma note de bas de page, qui t’aura assurément échappé.

      Quant à Ernst Röhm je ne sais où tu as vu que nous en faisions « grand cas », il n’est cité que dans le texte sur les nationaux-communismes – puisque c’était dans cette optique qu’il voulait évincer le Führer.

  4. dany47270 dit :

    Ce texte mérite mieux que les invectives dont il semble enfler…
    Bataillon sacré de Thèbes, Sparte, Templiers, Samouraïs même, très bien, mais je ne suis pas convaincu pour autant qu’ il faille élever en invariable la pugnacité au combat et la sodomie…

  5. Il y a du vrai dans ce que dit Dany mais il y a aussi beaucoup de souffrances chez les homos. L’image des gays qui festoient tout le temps ne correspond à la réalité d’un grand nombre qui ont des problèmes psychologiques et qui vivent beaucoup de détresse. Il faut savoir distinguer les actes des personnes. Pour ma part j’ai fait le choix de la chasteté et de la pureté malgré les tentations.

    • La plupart des détracteurs de l’homosexualité masculine – car c’est la seule qui les choque, la saphisme ne les dérange pas, voire les excite – veulent à toute force y associer une mentalité particulière; or pas plus que chez les gauchers ou les chauves, il n’y a de corrélation absolue entre leur particularité et une tournure psychique donnée. Non, les homosexuels ne sont pas plus hypocrites ou plus menteurs que d’autres, pas plus – comme dit dans l’article – qu’ils ne sont plus intelligents ou plus sensibles.

  6. Non j’suis pas fervent de ce genre de pratique

  7. Sans hésitation je préfère les Blancs

  8. Ça vous excite deux mâles qui s’embrassent n’est-ce pas?

  9. dany47270 dit :

    L’homosexualité contemporaine n’est pas une simple préférence sexuelle.

    C’est pour une majorité d’homosexuels une compréhension de soi-même comme minorité “opprimée” (sauf sur tous les plateaux télés bien entendu), une lutte contre toute idée de société “normative” perçue comme une atteinte à leur liberté de revendiquer publiquement leur amour du caca, et par manque de capacité de projection civilisationnelle (dur de penser à l’avenir quand on ne peut pas faire de gosses sans les prendre à quelqu’un d’autre) ce sont des gens qui ne vivent trop souvent que pour cette petite lutte centrée sur leur zizi. Ils sont vecteurs d’instabilité sociétale puisqu’étant incapables d’avoir des enfants, ils n’ont pas de raison particulièrement convaincante de rester avec le même partenaire (ou simplement de s’en soucier) plus longtemps que ne durent leurs passions passagères. Ils demeurent en somme d’éternels adolescents irresponsables et volages, baisant au gré du vent et de leur fantaisie sans réel souci du lendemain (dans le meilleur des cas; pour les plus pervers on tombe dans le sordide à un niveau très compétitif).
    http://www.boulevardhitler.com/bhitler/2014/01/boulevard-hitler-contre-le-lobby-des-pousse-crottes/

  10. dany47270 dit :

    Mes frères et mes sœurs, rendons grâce à Saint Sida.

    Saint Sida, mes très chers camarades, a pour vocation l’élimination des sodomites. Et dans sa puissance d’inspiration céleste, il ne s’arrête pas là. Saint Sida élimine tous les types de fornicateurs et les toxicomanes au passage. Saint Sida est bon, Saint Sida sent bon, Saint Sida est patient, silencieux et travailleur.

    Et plus encore ! Plus encore mes très chers frères et sœurs, de même que Sainte Myxomatose éliminait hier les hordes innombrables et arrogantes de lapins dans les plaines d’Australie, ceux-ci par leur orgueil enfreignant l’équilibre de la divine nature, aujourd’hui, Saint Sida contribue à limiter la croissance des hordes improductives, fainéantes et barbares du chaudron Africain.

    Nous voyons en Saint Sida la preuve que notre Seigneur est éternel et protège Sa sainte création.

    Gloire à notre Seigneur qui nous envoie un sauveur.

  11. Merci pour nous faire connaître un autre point de vue sur l’homosexualité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :